• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Alors que le Québec fait fuir l’investissement, l’Alberta deviendra une plaque tournante pour l’innovation en capture du carbone

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

À la suite de la remise d’un prix incitatif de 100 millions de dollars financé par la Fondation Elon Musk à celui qui résoudra le mieux les problèmes de captage du carbone, les acteurs de l’industrie en Alberta entendent relever le défi. L’Alberta accueillera un accélérateur d’élimination du carbone, dans le cadre d’un partenariat entre XPRIZE, Avatar Innovations et l’Université de Calgary (UCalgary), dans le but de créer des technologies “sans carbone”.

Le Carbon Removal Accelerator offrira aux concurrents de XPRIZE un accès unique à l’expertise, aux technologies et aux ressources de l’UCalgary dans ce domaine de recherche, ainsi qu’un accès aux investisseurs et aux principaux clients potentiels de l’industrie énergétique de l’Alberta. Suncor, Enbridge, Canadian Natural Resources Limited, Shell Canada et Cenovus Energy ont tous accepté de participer à l’accélérateur et fourniront des experts en la matière de leurs entreprises pour aider les concurrents XPRIZE.

En mai 2021, la fondation d’Elon Musk s’est associée à XPRIZE pour lancer un concours sur l’élimination du carbone d’une durée de 4 ans, doté de 100 millions de dollars d’incitations, dont un prix de 50 millions de dollars pour le gagnant du concours. L’objectif de la fondation est de générer une innovation qui permettra d’extraire le dioxyde de carbone soit directement de l’atmosphère ou des océans, soit des émissions de combustibles fossiles au moment de la combustion. Cela permettrait de résoudre l’un des plus grands défis environnementaux de l’humanité et d’étendre la consommation d’énergie à l’échelle planétaire tout en réduisant les émissions de CO2.

“…Le véritable objectif est d’inspirer collectivement et de créer un impact réel et significatif. La négativité du carbone, pas la neutralité. Ce partenariat nous aidera à trouver et à nourrir certains des plus grands esprits dans la lutte contre le changement climatique “, a déclaré Marcius Extavour, VP Climat et énergie de XPRIZE. Le prix en espèces est le plus important de l’histoire de XPRIZE.

Avatar Innovations, un programme de formation et d’accélération de l’industrie énergétique du secteur privé conçu par UCalgary en 2017, prendra la tête de la coordination de la relation entre les concurrents du prix, l’Université et les entreprises énergétiques participantes. L’objectif est de faire de l’Alberta, et de Calgary en particulier, un centre mondial de recherche et d’innovation dans le domaine de l’élimination du carbone.

“On prévoit que l’industrie de l’élimination du carbone représentera plusieurs milliards de dollars d’ici 2050. En s’associant à la plus prestigieuse compétition technologique au monde – XPRIZE – à des entreprises énergétiques de premier plan et à des universités, Avatar positionne le Canada comme une superpuissance mondiale dans le domaine des technologies émergentes d’élimination du carbone et de transition énergétique “, a déclaré Kevin Krausert, PDG d’Avatar Innovations.

L’équipe de direction d’Avatar a déjà participé à la gestion d’un concours canadien de moindre envergure, le “NRG COSIA Carbon XPRIZE”, qui s’est terminé en avril 2021. Cette compétition basée à Calgary a permis d’identifier quatre technologies prometteuses de réduction et de réutilisation du carbone qui tentent maintenant d’être commercialisées. Cet effort a permis de lancer l’écosystème de technologie du carbone de Calgary, leader mondial, et Avatar espère que l’accélérateur d’élimination du carbone AVATAR x XPRIZE portera la recherche et l’innovation à un autre niveau mondial.

“Il s’agit d’un accélérateur sur mesure qui fournit aux entreprises mondiales d’élimination du carbone en phase de démarrage l’accès à l’industrie et l’échelle industrielle nécessaires pour relever ce défi”, a déclaré AVATAR. L’accélérateur comprendra l’accès aux installations d’essai du carbone de l’UCalgary, d’une valeur de 1 milliard de dollars, ainsi que des bureaux et des locaux techniques dédiés dans le centre-ville de Calgary.

Le projet ouvre de nouvelles perspectives économiques pour Calgary. Comme l’a dit Deborah Yedlin, PDG de la Chambre de commerce de Calgary : “Cette initiative – en collaboration avec XPrize, l’industrie de l’Université de Calgary et la Fondation Elon Musk – positionne Calgary comme le centre mondial pour le développement de technologies et de processus d’élimination du carbone, qui transformeront la production et l’utilisation de l’énergie dans le monde.”

Alors que l’Alberta attire les investissements privés pour exploiter ce qui pourrait être une industrie de plusieurs trillions de dollars et une clé de la réussite environnementale, d’autres provinces, comme le Québec, ont décidé d’éviter les efforts d’innovation en matière de ressources naturelles et d’énergie.

Récemment, le gouvernement du Québec a annulé un projet de gaz naturel liquéfié, invoquant ses efforts pour réduire les émissions de carbone et omettant de reconnaître que le projet aurait contribué à réduire les émissions mondiales de carbone en remplaçant le charbon et d’autres énergies plus polluantes dans les pays importateurs.

Les experts du secteur appellent de plus en plus à des efforts d’innovation pour lutter contre les émissions de carbone au lieu d’abandonner purement et simplement les combustibles fossiles.

Dans de nombreux cas, la transition vers un réseau d’énergie dite “renouvelable” s’est accompagnée de pannes, de rationnement de l’énergie et d’instabilité.

Avec une meilleure fiabilité et un prix plus abordable, les combustibles fossiles pourraient rester une source d’énergie viable, car l’innovation permettra de capturer les émissions de carbone et de neutraliser leur empreinte.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles