• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Au Japon, six fois plus de suicides que de décès COVID en 2020

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Des données récemment publiées par le ministère japonais de la santé montrent que pour l’année 2020, le nombre de suicides est six fois plus élevé que le nombre de décès COVID.

Des chiffres dévastateurs montrent qu’au Japon, plus de personnes sont mortes par suicide en octobre 2020 seulement que par COVID pendant la période de dix mois allant de janvier à octobre 2020, un résultat choquant de ce qui est maintenant devenu une année de profond isolement.

Pour l’année 2020, 20 919 personnes sont mortes par suicide, soit près de six fois les 3 460 décès du COVID dans le pays. Les suicides ont augmenté de près de 4 % en 2020 par rapport à l’année précédente.

Les suicides ont atteint un sommet de 2 153 en octobre, a révélé la police nationale du Japon.

Les États-Unis et les autres pays industrialisés ne divulguent pas leurs données sur les suicides comme le fait le Japon. Ce pays est l’un des rares à divulguer les données sur les suicides en temps quasi-réel. Les données les plus récentes des États-Unis remontent à 2018.

Le Japon n’a pas imposé un confinement obligatoire, mais le pays a mis en place des recommandations et des mesures pour limiter les rassemblements et freiner la propagation du virus.

Pour beaucoup, cela s’est traduit par l’adoption du travail à distance et un isolement social accru.

Les pays ou juridictions qui ont été soumis à un verrouillage strict verront probablement une forte augmentation des suicides, des dépressions et des problèmes de maladie mentale.

Il est cependant difficile de quantifier ces impacts car les données sur le suicide sont rares et souvent non disponibles. Les juridictions comme la province de Québec, qui ont été strictement verrouillées pendant près de 75 % de l’année 2020, seront probablement touchées.

Les autorités politiques du Québec ont maintenu qu’il n’y a pas eu d’augmentation du nombre de suicides, mais elles n’ont pas publié de données pour prouver cette affirmation. Les ambulanciers et les travailleurs d’urgence se sont prononcés contre cette affirmation, affirmant qu’ils ont été témoins d’une augmentation dramatique des suicides sur le terrain, en particulier chez les jeunes.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles