• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

COVID-19 : DIVISER UN PEUPLE, EST-CE CRIMINEL ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
COVID-19 « DIVISER POUR RÉGNER » Très vieille maxime attribuée à Phillipe II, roi de Macédoine, quatrième siècle av. J.-C.. Si elle date pas mal, on semble la retrouver de nos jours.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Très vieille maxime attribuée à Phillipe II, roi de Macédoine, quatrième siècle av. J.-C.. Si elle date pas mal, on semble la retrouver de nos jours.

COVID-19 « DIVISER POUR RÉGNER »

D’un message sur un papyrus, à une notation sur Facebook, au fil des siècles, IL faut croire que l’âme des humains a peu changé, pour ne pas dire, peu évolué.

Pourtant en démocratie moderne, le peuple doit se retrouver et se reconnaitre au travers des actions de ses représentants qu’il a élus.

« La démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » (Abraham Lincoln)

Suivant ce principe, la souveraineté appartient donc au peuple.

Alors qu’arrive-t-il lorsqu’un gouvernement fait fi du bienêtre et des considérations du peuple ? Provoquer une division par le biais d’un ordre insidieux, tel ce port obligatoire d’un masque on ne peut plus inutile, peut très bien faire catalyseur.

Mais alors, « le gouvernement du peuple » ? Certains soutiendront que ce gouvernement a été élu par une « majorité ». Vraiment ?

Chiffres d’Élections Québec pour 2018 ; la CAQ obtient 37,4 % des votes exprimés, mais seulement 26,1 % des électeurs inscrits ont voté pour la CAQ. Pas exactement une majorité.

Serait-ce que ce gouvernement « comprend » la démocratie, dans le genre : « Nous sommes ici pour promouvoir la démocratie… mais pas pour l’exercer ».

Tous les gouvernements font de bons coups et des mauvais. On dit, «  l’erreur est humaine ». Cependant, une erreur reconnue doit être corrigée ; sinon, une majorité (une vraie cette fois) du peuple réagira. Après tout ce gouvernement ne lui appartient-il pas ?

Aujourd’hui avec Internet et les réseaux sociaux, on assiste à une propagation de l’information à la vitesse grand V, également, l’accès à cette circulation de mots et d’images, est littéralement illimité, quant à la quantité d’informations parfois très spécifiques et quant au nombre de personnes, qui y ont accès, tous acabits confondus.

Joseph Goebbels, ministre de la Propagande nazie du IIIe Reich, celui qui faisait la promotion de la vérité politique ainsi : « Un mensonge répété dix fois est un mensonge, mais répété cent fois, il devient une vérité » (rien de plus vrai [faux] en politique).

À cette époque, le contrôle de l’information était relativement facile, deux stations de radio et deux journaux, et le tour étaient joués.

Plus maintenant. À peu près tous les citoyens ont accès aux fils médiatiques, et ne s’en privent pas.

Alors le gouvernement « facilite », « encourage », convainc » les médias traditionnels de masses, pour lui « faciliter » le travail. Et ce n’est pas si difficile que s’en a l’air…

On remarquera aisément que tous les articles de presse et tous les reportages n’inclinent que d’un côté. On dit que chaque médaille a deux faces. Mais pas dans les médias de masses d’aujourd’hui. Le journalisme est mort au 21e siècle.

Et oui, ce journalisme qui doit s’en tenir aux faits, tel qu’enseigné dans les facultés.

Les citoyens intelligents, logiques, sensés et responsables s’en rendent bien compte, et décident de s’informer intelligemment.

« Le premier devoir d’un homme est de réfléchir » (José Marti)

Mais les autres ? Quels autres ? … Ah oui, ceux qu’on se plait à désigner sous des vocables peu flatteurs tels, « moutruchez, moutons », ceux qui « écoutent » les « nouvelles », ceux qui suivent la messe quotidienne de 13 h et qui « écoutent » les politiciens, ceux qui croient maintenant détenir la vérité unique, car ils pensent exactement ce que le premier ministre dit, et TVA qui le répète à qui mieux mieux. Finalement ceux qui croient dur comme fer… ce qu’on leur dit. Donc bien endoctrinés.

Comme si cette faculté de réflexion les avait quittés.

Donc ce groupe de citoyens capables de réflexion, ceux qui cherchent à découvrir l’autre face de la médaille, car il y en a toujours une… On les traites de « complotistes », de conspirationnistes et l’insulte suprême, de dissidents. Cette « insulte » pour les citoyens sensés est une gloire en quelque sorte, car plusieurs dissidents, très célèbres auront provoqué de bien grandes choses. Les Sakharov, Soljenitsyne, Wałęsa, Mandela, Chomsky, Snowden et Papineau… entre autres. Ces citoyens sensés finiront-ils par prévaloir ?

Maintenant ces deux moitiés de notre société s’affrontent, à grands coups de « Like, et Grr ». De phrases bien tournées, à un langage parfois « imparfait ».

Ces combats « facebookestres » bénéficieront à qui au final? Aux citoyens responsables convaincus que la logique et le sens commun prévaudront ; ou aux « autres » qui écoutent et « suivent » en snifant le derrière de ce gouvernement ?

Ou bien à ce gouvernement qui est bien convaincu que diviser pour régner, lui sera très profitable pour ses magouilles ? Sa réélection ? Sa soif de pouvoir ? Son contrôle du peuple ?

Et si, ce gouvernement détectant une perte de son contrôle, décide d’en rajouter ?

Plus de sanctions, plus de coercition, comme aller inquiéter des clientèles absolument pas à risque comme de jeunes enfants, et continuer de traumatiser des citoyens plus faibles, les personnes âgées, et maintenant viser le groupe des 15-34 ans, dont le taux de possibilité de mortalité est de 0,000 2 %. Imaginez un peu, un masque à un enfant de 2 ans, à La Ronde ? Véritable appel à la terreur.

L’éveil du peuple se produit maintenant. La grogne augmente. Ce gouvernement dans cette recherche de la terreur appliquée, ignore outrageusement le fait qu’il est au service du peuple. Si ce gouvernement poursuit dans cette persécution d’une population innocente de quoi que ce soit, il faudra bien qu’il rende des comptes au peuple ou à d’autres instances.

On a qu’à penser à ce manquement au devoir de protection des personnes dans les CHSLD’s sous son administration. Ce marasme catastrophique sera bien attribuable à quelques organismes, ministères ou individus.

D’où l’urgence de cette Loi 61, le bouclier de protection de Legault.

Ou encore dans ces actes délibérés de division du peuple. Jamais dans l’histoire un gouvernement québécois n’aura-t-il infligé autant de souffrances psychologiques au peuple qui lui faisait confiance ? Confiance qui s’effrite maintenant comme neige qui fond au soleil, car diviser pour régner produit souvent un effet bien temporaire. Il y a des limites à prendre le peuple pour des imbéciles.

Le premier ministre, ses acolytes, et quelques hauts fonctionnaires retomberont peut-être sur leurs pieds, une fois cette ombre au cerveau dissipée.

Retrouveront-ils la raison ? Et vite…, parce que… est-ce criminel, sinon ?

Où est passé ce gouvernement rassembleur et respectueux du peuple ? Avec beaucoup de chance dans le bac de récupération, peut-être… sinon surement dans le bac brun.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

OPINION: Pourquoi Peter MacKay va gagner

Ce n’est pas seulement parce qu’il a reçu l’appui de 61 députés ou sénateurs qu’il va remporter la course au leadership du Parti conservateur. Ni

Le Canada doit redevenir un leader du secteur de l’énergie

Le Canada doit faire preuve de leadership et toutes les provinces et territoires doivent s’unir en tant que pays pour soutenir notre secteur de l’énergie, compte tenu de son importance relative pour l’ensemble de l’économie canadienne.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de André Forgues

Le masque de la honte !

La honte du moins selon sa description sur Wikipédia est une émotion complexe. Elle se distingue des autres émotions par sa dimension sociale, secrète, narcissique, corporelle et spirituelle. La