• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Des corps policiers en Ontario refusent d’appliquer les nouvelles mesures du gouvernement Ford

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

La majorité des services de police de l’Ontario affirment qu’ils n’effectueront pas de contrôles aléatoires de conformité aux règles de confinement, malgré les nouveaux pouvoirs accordés par le gouvernement Ford.

Vendredi, le premier ministre Doug Ford a déclaré que les agents de police auront le pouvoir d’arrêter et d’interroger toute personne qui se trouve à l’extérieur de son lieu de résidence. Les personnes arrêtées par la police devront donner la raison pour laquelle elles ont quitté leur domicile.

Cette décision intervient au moment où l’Ontario met en place des mesures de confinement plus strictes, notamment une interdiction des déplacements interprovinciaux non essentiels.

Parmi les services de police qui se sont engagés à ne pas procéder à des contrôles aléatoires, citons Toronto, Peel, Ottawa, Windsor, Cornwall, Peterborough et London, entre autres.

Les services de police régionaux de Waterloo et de Niagara ont publié des déclarations identiques indiquant qu’ils n’arrêteront pas au hasard les personnes qui quittent leur lieu de résidence.

“Nous ne procéderons pas à des contrôles aléatoires de véhicules ou d’individus. Comme auparavant, nos initiatives seront fondées sur les plaintes ou proactives, dans le but d’obtenir la conformité. Les personnes qui refusent d’obtempérer recevront la sanction appropriée”, peut-on lire dans ces déclarations.

Dans leur propre déclaration, les services de police de Hamilton ont écrit que leur stratégie d’application des mesures de verrouillage n’a pas changé.

“Les membres du service de police de Hamilton restent engagés à fournir des services de police de la plus haute qualité et veulent assurer aux citoyens de Hamilton que nos membres ne procéderont pas à des interpellations arbitraires de véhicules et de personnes dans le seul but d’appliquer l’ordre de rester à la maison.”

Le président de l’Association de la police régionale de Peel, Andrian Woolley, a également critiqué la décision, suggérant qu’elle créera des tensions entre le public et la police.

Andrew Lawton, de True North, a fait le suivi de tous les services de police qui ont défié l’ordre du gouvernement de l’Ontario.

“Je suis heureux de voir que les services de police de l’Ontario disent qu’ils n’utiliseront pas un pouvoir aussi inconstitutionnel et arbitraire, qui n’aurait jamais dû leur être donné en premier lieu. Aucune juridiction dans le monde n’a été en mesure d’imposer et de faire respecter sa façon de se sortir de la pandémie, il est donc honteux que l’Ontario pense pouvoir le faire “, a déclaré M. Lawton.

Les nouveaux pouvoirs ont été immédiatement critiqués par les groupes de défense des droits constitutionnels et les membres de la communauté des forces de l’ordre. Dans un communiqué publié vendredi, la Fondation canadienne de la Constitution a déclaré que les nouveaux pouvoirs de la police, combinés aux fermetures de plus en plus fréquentes, rapprochent l’Ontario d’un “État policier”.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC