• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Des milliers d’électeurs en 2019 n’étaient peut-être pas des citoyens selon Élections Canada

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Élections Canada a connaissance d’au moins 3 500 personnes qui n’étaient peut-être pas des citoyens canadiens lorsqu’elles ont voté pour les élections fédérales du 21 octobre 2019.

Près d’un an après la dernière élection fédérale, Élections Canada n’est toujours pas sûr que des milliers de bulletins de vote aient été déposés par des non-citoyens.

Selon la CBC, Élections Canada a connaissance d’au moins 3 500 personnes qui n’étaient peut-être pas des citoyens canadiens lorsqu’elles ont voté pour les élections fédérales du 21 octobre 2019.

Dans une déclaration, Élections Canada a déclaré qu’ils examinent toujours chaque électeur suspect. Selon sa propre analyse, Élections Canada affirme que les votes potentiellement frauduleux n’auraient pas changé le résultat dans une circonscription.

« Aucun résultat dans aucune circonscription n’aurait été affecté par des cas possibles de vote de non-citoyens », a déclaré Élections Canada.

« Nous n’avons aucune preuve qui suggère un effort organisé ou à grande échelle pour perturber le processus électoral. »

Si Élections Canada est confiant dans l’intégrité des élections de 2019, les inquiétudes concernant le vote des non-citoyens persistent depuis des années.

En mai 2019, Élections Canada a retiré plus de 103 000 non-citoyens du registre national des électeurs. Toute personne figurant sur la liste officielle des électeurs admissibles aurait pu recevoir une carte d’identification de l’électeur, qui est une forme légale d’identification de l’électeur afin de pouvoir voter.

Au moins 40 000 non-citoyens étaient inscrits sur le registre depuis 1997.

En octobre 2019, un citoyen britannique vivant en Alberta a reçu une carte d’électeur bien qu’il ne soit pas canadien. Peter Gabriel a appris par la suite qu’un autre non-citoyen avec lequel il travaille avait également reçu une carte d’inscription.

« Je n’y ai pas beaucoup pensé. J’ai pensé que c’était une erreur », a déclaré Gabriel dans une vidéo virale.

« Je suis ici depuis 19 ans et je n’en ai jamais eu. »

En 2018, la fondatrice de True North, Candice Malcolm, a rapporté qu’une demandeuse d’asile avait reçu une lettre d’Élections Canada l’informant qu’elle n’était « pas actuellement inscrite pour voter aux élections fédérales ».

La lettre lui demandait instamment de s’inscrire pour voter, en précisant que « vous inscrire à l’avance garantira que vous êtes sur la liste électorale et vous fera gagner du temps aux bureaux de vote ».

Au moment du rapport, la femme suivait encore des cours d’anglais et la demande de statut de réfugié de son mari était toujours en cours.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC