• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Désinformez, désinformez, il restera toujours les faits

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Fake News Alert


Ça ne fera jamais la Une d’aucun média ni les Décrypteurs de Rad-Can ou ceux de l’Heure juste des journaux PKP n’en parleront pas. Il y a un gazouillis récurrent sur Twitter, aussi repris sur Facebook, qui me fait saigner des yeux et je vous explique pourquoi.

Dès le 2 octobre 2018, au lendemain de l’élection du gouvernent de la Coalition Avenir Québec dirigée par le premier ministre élu François Legault, ses opposants les plus farouches ont fait circuler une insidieuse théorie niant les résultats officiels du Directeur général des élections du Québec. Même les libéraux s’y sont essayés, mais leurs trolls ont fini par lâcher prise en se rappelant que ce calcul biaisé faisait perdre des plumes à leurs ex-chefs.

C’est ainsi que pour eux, la CAQ ne peut parler pour la majorité des électeurs, voire même pour la totalité des citoyens québécois et cela même si elle forme un gouvernement majoritaire, puisqu’elle n’a obtenu que 24,4% « des 100% électeurs inscrits », moins du quart! Je ne nie pas que leur % est exact, c’est même confirmé par le DGEQ lui-même!

Ce qui m’horripile, c’est la désinvolture avec laquelle cette fake news, voulant qu’au Québec les abstentions comptent dans le résultat final d’une élection, se propage. Dans les faits, les abstentions ne font partie que des statistiques, d’où la véracité de leur 24,4%, ces abstentions n’ont jamais été prises en compte dans le résultat officiel d’un scrutin, que ce soit au fédéral, au provincial, au municipal ou même au scolaire.

Tétanisés par les résultats électoraux de la CAQ, qui ait fait élire 74 députées/députés (deux se sont ajoutées depuis lors d’élections partielles dans Roberval et Jean-Talon), et forme un gouvernement majoritaire, qu’ils en sont à faire des incantations tirées du Guide pratique de la pensée magique

C’est tellement grossier comme procédé que la question se pose : comment se fait-il qu’aucun journaliste n’ait encore relevé cette désinformation auprès, entre autres, du parti politique scolaire Mouvement pour une école moderne (MÉMO), qui sévissait à l’ex-Commission scolaire de Montréal avant sa transformation en centre de services?

C’est clair que pour la Fédération autonome des enseignants (FAE), dont les membres les plus actifs sur les réseaux sociaux font largement échos à cette désinformation, les négos pour le renouvellement des conventions collectives des enseignants impliquent que tous les moyens sont bons pour nuire aux discussions et faire mal paraître le gouvernement. Même de faire de la désinformation systématique, notamment sur le dos de la Loi 40.

Comme il est tout aussi clair que pour le MÉMO, ce n’est qu’une question de pure vengeance. Ce parti politique de commissaires scolaires a vu sa pertinence et sa légitimité disparaître avec l’adoption de la Loi 40 qui, entre autres, abolit les élections scolaires et transforme les anciennes C.S. en centres de services. À ce sujet, il serait intéressant de questionner l’ex-présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, sur l’avenir de son parti.

*

J’oubliais : le résultat officiel du Directeur général des élections, celui qui donne à la CAQ son mandat de gouverner le Québec au nom de tous les Québécois, confirme que 37,4% des 66,4% de votes exprimés au parti de François Legault. Ici, vous l’aurez compris, le maître-mot est « votes exprimés », parce qu’en démocratie, ce sont les électrices/électeurs qui votent qui décident et non ceux qui restent chez eux.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
Solidarité Covid-19

La solidarité qu’osse ça donne

Dans mon ancienne vie de syndicaliste, j’ai participé à des dizaines de manifestations de toutes sortes. Immanquablement, j’ai scandé le mot « solidarité » à chaque fois, des centaines de fois. Ce mot qui sortait de ma bouche par automatisme est reconnu dans toutes les organisations ouvrières à travers le globe. Je connaissais sa définition certes, mais jamais l’action d’être solidaire ne s’était manifestée comme elle le fait depuis le début de cette crise sanitaire qui ne laisse personne indifférent.

PCC LOGO

Reporter la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada, oui ou non? 

Le Parti libéral du Québec a suspendu sa course à la chefferie et le Parti québécois l’a reportée aussi. Pourquoi le Parti conservateur du Canada s’obstine-t-il à poursuivre sa course, qui passe inaperçue de toute façon? Pour l’heure, la population du Canada doit composer avec le confinement, la distanciation sociale, l’encadrement des enfants, les fermetures de commerces, les pertes d’emploi et un moral en dents de scie. N’est-ce pas assez? A-t-elle envie, en ce moment, d’écouter des débats sur les oléoducs? A-t-elle la tête à entendre des gens s’obstiner sur le programme de l’un ou de l’autre? Je ne crois pas.

ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

Clown Coronavirus

L’humour au temps du coronavirus

Comme plusieurs, ma page Facebook affiche de nombreuses blagues depuis que la pandémie de la
COVID-19 a frappé aux portes du Québec. Des clips, des MEME, en veux-tu en voilà, évidemment le
degré de drôlerie dépend beaucoup de l’état d’esprit qui est le vôtre au moment de les consulter, il y a
du bon et beaucoup de moins bon.

  • Nouvelles semblables

Crise du COVID-19 : Abolir temporairement la TPS et la TVQ en ce temps de crise, une bonne idée?

Le monde est frappé par une pandémie de COVID-19 qui va laisser des traces sur le plan économique. La fermeture des frontières avec l’Europe et les États-Unis va avoir des effets directs sur l’économie du pays. Les magasins ferment les uns après les autres et tous les secteurs économiques sont touchés par cette crise du coronavirus. Des pertes d’emplois sont à prévoir à court et moyen terme. Donc, les compagnies et les travailleurs ont besoin de soutien. Lors des derniers jours, les gouvernements Legault et Trudeau ont annoncé des mesures pour aider les entreprises et contribuables à passer au travers de la récession économique qui va frapper tôt ou tard le monde occidental.

Christian Dubé, François Legault et Éric Girard

Budget Girard : la CAQ n’a jamais été de droite, mais bien à l’extrême-centre

Mardi dernier, le ministre des Finances du Québec Eric Girard a présenté son deuxième budget, qui était axé sur l’environnement, la culture et les investissements dans les transports, l’éducation et la santé. La hausse des dépenses s’élève à 5% et il n’y aucune baisse d’impôts. Donc, c’est un budget dans la continuité.

  • Autres articles de Pierre Morin
Clown Coronavirus

L’humour au temps du coronavirus

Comme plusieurs, ma page Facebook affiche de nombreuses blagues depuis que la pandémie de la
COVID-19 a frappé aux portes du Québec. Des clips, des MEME, en veux-tu en voilà, évidemment le
degré de drôlerie dépend beaucoup de l’état d’esprit qui est le vôtre au moment de les consulter, il y a
du bon et beaucoup de moins bon.

Deux premiers ministres, deux approches, un seul leader!

Ce matin, François Legault débute son point de presse quotidien sur la crise du coronavirus en félicitant les Québécois : « Je suis très fier de la réaction des Québécois. Je réalise que je vous en demande beaucoup, mais on fait ça pour éviter que le pire arrive. On lâche pas, on se serre les coudes, je suis convaincu qu’on va passer au travers. » Le premier ministre était accompagné du Directeur de la Santé publique, de la ministre de la Santé, du ministre de la Famille et de celui de l’Éducation.