• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Est-ce que nous pourrons fêter Noël et célébrer le Nouvel An cette année ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

François 1er, le roi du Québec, a annoncé à ses sujets que la fête de Noël aura lieu, mais pour le Nouvel An, il faut oublier cela. Donc, du 24 au 27 décembre, les rassemblements de dix personnes seront permis et le confinement sera imposé au Jour de l’an.

C’est incroyable, le gouvernement décide maintenant si on peut fêter Noël ou non.

C’est une annonce inacceptable et voici pourquoi. Cela fait neuf mois que les Québécois sont confinés. Est-ce qu’on peut nous laisser tranquilles pendant le temps des fêtes ? Bien non, François 1er aime cela nous contrôler.

J’ai une petite question pour ce dernier ? Avez-vous pensé à ceux qui ne peuvent pas fêter Noël à cause de leurs travaux ou leurs situations familiales (familles recomposées) ? François 1er s’en fout de ces personnes. Ce petit premier ministre nous prend pour des enfants et j’en ai marre de son arrogance et de son Power trip. Laisser-nous tranquille lors du temps des fêtes bordel !!!

De plus, avez-vous entendu les partis d’opposition critiquer les mesures gouvernementales ? Non, c’est silence radio et c’est comme cela depuis le début de la crise sanitaire. Les 125 députés défendent les mesures sanitaires excessives. Personne ne défend les intérêts de la majorité silencieuse. Cela donne quoi d’avoir une opposition si elle est toujours d’accord avec le gouvernement ?

De plus, le Roi du Québec impose la fermeture des restaurants et des gyms, au minimum, jusqu’au 11 janvier prochain. Ce gouvernement sera le SEUL responsable de la faillite de milliers de restaurants et autres entreprises à cause de ses folles politiques sanitaires. Les restaurants ne sont pas des foyers de contamination. La preuve, en Alberta, tous les restaurants sont ouverts et le virus ne se propage pas plus qu’ici. Mais, Legault s’entête et ce sont les restaurateurs et autres qui en paient le prix.

Pour conclure, le Québec a besoin d’un parti politique qui va défendre les intérêts de la majorité silencieuse : la classe moyenne, les petits entrepreneurs, etc. Le Parti conservateur du Québec sera-t-il en mesure de se démarquer ? Si Éric Duhaime en devient le chef, il pourrait faire élire des députés dans la région de Québec et devenir la voix de la majorité silencieuse à l’Assemblée nationale.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc