Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
  • partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Files d’attente, braquages, grèves ; la pénurie de carburant s’aggrave en France

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Les stations-services qui disposent encore de carburant seraient de plus en plus rares en France depuis quelques jours. Dans la grande région parisienne, la moitié en manquerait, et au niveau national, il s’agirait du tiers.

En effet, TotalEnergies explique qu’il aurait commencé à manquer de carburant vers la fin du mois de septembre en raison d’une baisse de prix de 20 centimes par litre qui aurait entraîné une grande affluence de consommateurs aux pompes.

Aussi, une remise de 30 centime financée par l’État jusqu’à la fin de l’année a eu pour effet d’augmenter la demande.

Mais c’est surtout un mouvement de grève dans les raffineries et les dépôts de carburant, comme par exemple chez TotalEnergies où les employés réclament une hausse de salaire de 10% au lieu du 3,5% récemment négocié, qui ralentit les livraisons dans les stations-services. Chez ExxonMobil, on demande 7,5% d’augmentation et 6000$ de prime.[1]

Cette grève généralisée dans les raffineries française est reconduite depuis deux semaines et commence à créer de réelles instabilités, au point où le président Emmanuel Macron a déclaré : « Si le dialogue social n’aboutit pas dans les prochaines heures, nous réquisitionnerons »[2].

Les files se sont effectivement multipliées dans les derniers jours, avec des temps d’attente approchant parfois les trois heures et entraînant leur lot de tensions entre les citoyens.

Des cas de braquages ont été rapportés, ainsi que des « réquisitions » citoyennes où des individus n’autorisaient que les résidants du quartier à faire le plein à la pompe et où on offrait des bidons à prix d’or pour les autres.[3]

Comble du malheur dans une Europe en pleine crise énergétique, il semblerait qu’un conflit de travail touche aussi le nucléaire français! En effet, selon Guillaume Guichard, « Après les raffineries, la grève s’étend dans le nucléaire chez EDF. La mobilisation s’est étendue ce mercredi, à l’appel de la CGT et de FO. Elle touche maintenant huit réacteurs dans quatre centrales nucléaires. […] Le mouvement pourrait engendrer des conséquences graves sur la production d’électricité au plus fort de l’hiver. »[4]

Enfin, si l’Europe s’attendait bel et bien à un hiver difficile d’un point de vue énergétique, ces mouvements de grève en France accentuent énormément l’insécurité, au point où il serait tentant de spéculer sur l’idée d’une cinquième colonne marxiste en France qui serait restée un peu trop solidaire de ses camarades russes. Mais ne nous emportons pas ; ce n’est probablement qu’une simple coïncidence !


[1] « Pénurie de carburant en France : les raisons de la crise ». AFP. https://information.tv5monde.com/info/penurie-de-carburant-en-france-les-raisons-de-la-crise-474679

[2] Jardini, L. « Pénurie de carburant : où trouver de l’essence et du gasoil dans les stations services près de chez vous. » Franceinfo. https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/carte-penurie-de-carburant-ou-trouver-de-l-essence-et-du-gasoil-dans-les-stations-service-pres-de-chez-vous-2634224.html

[3] « Pénurie du carburant. Des particuliers « réquisitionnent » une station-service, la police intervient. » Ouest-France. https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/villiers-le-bel-95400/penurie-de-carburant-des-particuliers-requisitionnent-une-station-service-la-police-intervient-04743c6a-4944-11ed-ab19-608ef59c9fc6

[4] Guichard, G. « Après les raffineries, la grève s’étend dans le nucléaire chez EDF ». Le Figaro. https://www.lefigaro.fr/politique/apres-les-raffineries-la-greve-s-etend-dans-le-nucleaire-chez-edf-20221012

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Bravo Fitzgibbon! Mais encore…

On apprenait dans les derniers jours que le super-ministre Fitzgibbon veillait à préserver l’attractivité du Québec pour les investisseurs étrangers, mais l’historique du gouvernement Legault

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Philippe Sauro-Cinq-Mars

Bravo Fitzgibbon! Mais encore…

On apprenait dans les derniers jours que le super-ministre Fitzgibbon veillait à préserver l’attractivité du Québec pour les investisseurs étrangers, mais l’historique du gouvernement Legault

La PDG d’Hydro-Québec sentait la crise venir

L’année 2022 a été définitivement traversée par les préoccupations énergétiques. Une bonne part de cela est dû à la guerre en Ukraine, évidemment, et de