• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Incapable de tolérer la grogne des québécois, Legault se met en mode censure

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Alors que l’opposition aux mesures excessives et anti-scientifiques du gouvernement Legault est à la hausse, le premier ministre se met en mode censure sur les réseaux sociaux, incapable de tolérer la grogne de la population.

Un récent sondage CROP démontre que l’opposition aux mesures sanitaires excessives du gouvernement Legault, les plus sévères et anti-scientifiques en Amérique du Nord, est fortement à la hausse.

En Janvier 2021, 31% des répondants étaient d’accord que les « restrictions dues à la COVID-19 ont assez duré, il est temps que l’on retrouve notre liberté ».

Seulement trois mois plus tard, en mars, les répondants qui veulent retrouver leur liberté et qui en ont assez des mesures excessives sont désormais à 46%, un bond de quinze pourcents.

Depuis quelques mois, les commentaires sur les réseaux sociaux des députés de la CAQ et de François Legault se font plus négatifs.

La grogne est comprenable, puisque le Québec est l’un des territoires les plus confiné à travers la planète. Alors que les États-Unis et plusieurs autres pays se déconfinent, le gouvernement Legault maintient en place des mesures autoritaires et sans fondement scientifique tel que le couvre-feu.

« À chaque fois que je fais une publication maintenant, j’ai droit à une avalanche de commentaires agressifs, parfois même violents, et à des insultes, des obscénités et même des menaces», Legault a écrit sur sa page Facebook.

Avec près de la moitié des québécois et québécois qui souhaitent retrouver leur liberté, ce n’est pas étonnant que ceux-ci s’expriment avec un soupçon de rage.

La démocratie représentative québécoise est basée sur le fait que les élus devraient représenter leur population. Pourtant, dans les 125 élus à l’Assemblée Nationale, aucun ne parle pour les 47% de Québécois qui souhaitent retrouver leur liberté et retirer les mesures excessives.

Plutôt que de tendre l’oreille et d’écouter sa population, Legault a décidé de se mettre en mode censure : «J’ai demandé à mon équipe de faire le ménage. À compter d’aujourd’hui, on va essayer d’endiguer tous les messages qu’on juge agressifs, violents, menaçants, obscènes, et aussi les menteries du genre théories du complot. Et les menaces vont être transférées à la police.»

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles