• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Interrogé sur l’économie, Trudeau affirme qu’il ne « pense pas à la politique monétaire »

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, ne semble pas “penser à la politique monétaire” lorsqu’il s’agit de gérer l’économie du Canada.

Trudeau a fait cette déclaration lors d’un arrêt de campagne en Colombie-Britannique en réponse à la question d’un journaliste sur les taux d’inflation et la Banque du Canada.

“Vous avez mentionné le mandat de la Banque du Canada. Ce mandat expire en fait à la fin de cette année. Si vous êtes réélu, c’est probablement la révision ou la prolongation du mandat qui sera la première grande décision de politique économique que vous prendrez après l’élection “, a demandé le journaliste.

“Avez-vous une position sur le mandat ? Seriez-vous favorable à une tolérance légèrement plus élevée pour l’inflation ?”

“Je ne sais pas. Quand je pense à la politique économique la plus grande, la plus importante, ce gouvernement, s’il est réélu, irait de l’avant. Vous me pardonnerez si je ne pense pas à la politique monétaire”, a déclaré Trudeau.

“Vous comprendrez que je pense aux familles et que lorsque nous avons été élus en 2015, la toute première chose que nous avons faite a été d’augmenter les impôts des 1 % les plus riches afin de pouvoir les réduire pour la classe moyenne. De même, un gouvernement libéral réélu continuera d’investir dans les soutiens aux familles, aux étudiants, aux aînés…”

Les commentaires de Trudeau ont été rapidement repris et ridiculisés sur les médias sociaux.

Le candidat conservateur Pierre Poilievre s’en est pris à Trudeau sur Twitter, singeant le chef libéral pour ne pas partager les préoccupations de la classe ouvrière du Canada.

“Justin, Bien sûr que tu ne penses pas à la politique monétaire… ou à la politique fiscale… ou à quoi que ce soit d’autre. Vous savez qui pense à ces choses ? Les gens de la classe ouvrière dont vous gonflez le coût de la vie avec des déficits inflationnistes”, a tweeté Poilievre.

Selon des sondages récents, les Canadiens préfèrent les conservateurs aux libéraux lorsqu’il s’agit de prendre en charge les questions économiques et les finances publiques.

Un sondage de l’Institut Angus Reid du 5 août 2021 a révélé que le chef du Parti conservateur, Erin O’Toole, arrivait en tête des autres chefs de parti sur des questions telles que le déficit fédéral, l’économie et l’énergie ou les ressources naturelles.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC