• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Je n’accepte pas les excuses de Justin Trudeau, et vous ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Honnêtement, la mise en scène du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lundi matin lors de sa conférence de presse était littéralement pathétique et lamentable tout autant que ses excuses bidon qui sont survenues 16 jours après avoir été pris les deux mains dans le pot à biscuits de 900 millions de dollars.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Honnêtement, la mise en scène du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lundi matin lors de sa conférence de presse était littéralement pathétique et lamentable tout autant que ses excuses bidon qui sont survenues 16 jours après avoir été pris les deux mains dans le pot à biscuits de 900 millions de dollars.

Justin Trudeau nous prend-il pour des « cons » ?

« Je m’excuse profondément ! Je le savais et j’aurais dû me retirer ! » et vlan nous passons à un autre appel. L’affaire est dans le sac, tout est réglé !

Cela aurait certainement eu une apparence d’une plus grande sincérité de la part de Justin Trudeau si ce dernier avait dit « Excusez-moi » et non « je m’excuse » qui équivaut à « je me pardonne ».

Tant qu’à être dans les excuses, bien excusez-moi Justin Trudeau, mais je n’accepte pas vos excuses ! En réalité, je n’accepte plus vos mensonges, votre copinage, votre application à outrance du « Un chum c’t’un chum », votre manque de rigueur, votre manque d’éthique, vos valeurs élastiques, vos récidives et en fait, je n’accepte plus votre incompétence dans votre rôle à diriger notre pays.

Pour la troisième fois, et Dieu seul sait plus que nous tous s’il y a eu d’autres situations de conflits d’intérêts et d’éthique depuis son arrivée au pouvoir en 2015, Justin Trudeau se fait pincer pour avoir potentiellement dérogé à la Loi sur les conflits d’intérêts et même potentiellement dans le présent cas comme dans celui de SNC-Lavalin au Code criminel du Canada.

Vous avez des comptes à rendre Justin Trudeau. Vous n’êtes pas au-dessus des lois et des règlements.

Qui de nous pourrait se faire prendre par le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique pour s’être déplacé en hélicoptère privé et être allé séjourner pendant les vacances des Fêtes dans les Caraïbes sur l’île privée d’un ami multimillionnaire et lobbyiste auprès du gouvernement canadien ? Sûrement pas moi, lorsque je vais dans le Sud, je fais comme la majorité du monde et je réserve une chambre dans une destination populaire et j’essaie d’avoir la meilleure qualité-prix-activités.  

Justin Trudeau prône qu’il défend la classe moyenne depuis son arrivée en politique. Toutefois, ce gars et sa famille n’ont rien à voir avec la classe moyenne. Sa mère reçoit 250 000 $ pour 28 apparitions dans des événements de l’organisme de charité WE – UNIS. Si vous calculez comme moi, cela revient à près de 9000 $ par apparition ! C’est complètement ridicule ! Avec tout le respect qui s’impose, il faut convenir que Margaret Sinclair Trudeau, ce n’est quand même pas Thérèse Casgrain, Jeanne Sauvé, Janette Bertrand ou encore Claire Kirkland-Casgrain !  

Personnellement, lorsque je me rends au Centre de la famille de Valcartier, de Bagotville, de Longue-Pointe ou de St-Jean -sur-Richelieu, organismes sans but lucratif, je ne charge absolument rien pour offrir une conférence, car la cause des militaires, des vétérans et des familles est celle qui me tient le plus à cœur. Si la cause des jeunes est si importante pour la famille Trudeau, pourquoi accepte-t-elle des montants démesurés pour aller discourir dans un événement d’un organisme de charité ? Dans le cas de la famille Trudeau-Grégoire, il est facile de conclure que le cœur a ses raisons que la raison ne connait point.

Qui de nous pourrait se faire prendre par le commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique pour ne pas s’être retiré lors de la prise de décision d’accorder sans appel la gestion de 900 millions de dollars des contribuables (ainsi qu’une somme de 19,5 millions de dollars pour gérer le programme) à un organisme de charité qui a offert 282 000 $ à sa mère et à son frère, dont sa conjointe est une ambassadrice et dont plusieurs ministres libéraux ont des liens avoués avec ce même organisme ?

Pensez-vous sérieusement qu’il s’agit d’un concours de circonstances que l’organisme de charité WE – UNIS ait obtenu le contrat des 900 millions pour le programme de bénévolat étudiant, lequel a été conçu pour que seul WE – UNIS puisse obtenir ledit contrat et être proposé par les fonctionnaires à Justin Trudeau ?

« Boswell », c’est croche toute cette affaire ! Ça sent extrêmement mauvais d’un bout à l’autre du Canada ! Pas besoin de posséder un doctorat en criminologie pour comprendre qu’il y a des éléments dans cette toute cette affaire qui ne sont pas nets et dont la lumière doit être faite.

Au Canada, les policiers interviennent pour le jeune qui vole des tablettes de chocolat à l’épicerie. Dans le présent cas, c’est le premier ministre du Canada qui tente de refiler presque un milliard de dollars à un organisme avec qui il a des liens familiaux établis et le peuple devrait se contenter d’un « je me pardonne » et d’une reconnaissance de torts. « Over my dead body » Justin Trudeau !

Y a-t-il deux niveaux de justice dans ce pays ? Le niveau pour les « Justin Trudeau » de ce monde et le niveau pour le peuple dont vous et moi faisons partie.

Réveillez-vous ! Réveillez-vous ! Réveillez-vous pour l’amour de notre pays !

Il faut absolument un réveil collectif ! Il y a trop de problèmes et de scandales depuis les derniers mois au Canada et je ne parle pas de la COVID-19 ici.

Pour terminer, le temps des vacances, bien mérité pour tout et chacun, arrive à grands pas. Prenez le temps de vous reposer, ré-énergisez-vous, car l’automne arrivera et nous devrons tout faire pour que Justin Trudeau rende des comptes à la population canadienne et ultimement nous devrons tout faire qu’il ne gagne plus jamais une élection fédérale de sa vie. Ce combat sera rude et ardu, car depuis des mois, il tente d’acheter une partie de la population avec ses programmes préélectoraux de la COVID-19, mais ce combat est nécessaire pour le bien et l’avenir de notre mère patrie le Canada.

Fort seul ! Plus fort ensemble !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

OPINION: Pourquoi Peter MacKay va gagner

Ce n’est pas seulement parce qu’il a reçu l’appui de 61 députés ou sénateurs qu’il va remporter la course au leadership du Parti conservateur. Ni

Le Canada doit redevenir un leader du secteur de l’énergie

Le Canada doit faire preuve de leadership et toutes les provinces et territoires doivent s’unir en tant que pays pour soutenir notre secteur de l’énergie, compte tenu de son importance relative pour l’ensemble de l’économie canadienne.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Dave Blackburn
Dave Blackburn

Le moralisateur d’Ottawa et les hommes/femmes d’action du Québec…

Le ton moralisateur envers le Québec du premier ministre du Canada Justin Trudeau, au cours de ses derniers points de presse, m’exaspère plus que jamais. Les récents commentaires de ce dernier sur l’utilisation des militaires dans les CHSLD, sur les problèmes structurants du réseau québécois de la santé et sur sa suggestion d’amener les CHSLD sous la juridiction fédérale sont au cœur de mon exaspération. Certainement, il y en a bien d’autres, mais pour l’instant passons.