• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Justin Trudeau dans les airs pendant 11 jours lors du dernier mois

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

OTTAWA – Alors que le premier ministre et sa famille démarrent le mois d’août avec des vacances de deux semaines au Costa Rica, il laisse derrière lui un mois de juillet avec plus de temps passé dans les airs qu’il ne l’a fait pendant tout l’été dernier – y compris un vol de 5 500 km à passer six heures au Stampede de Calgary.

Les données recueillies sur les sites Web de suivi des vols en ligne montrent que Justin Trudeau a passé tous les jours de juillet sauf 11 à bord de CANFORCE ONE, parcourant un total de 26 238 km sur 20 vols, tous au Canada.

Cela se compare aux 26 059 km parcourus entre le 1er juin et le 31 août 2021 – y compris le sommet du G7 de l’été dernier au Royaume-Uni, ainsi que le sommet de l’OTAN du 13 au 15 juin en Belgique.

L’itinéraire public du Premier ministre montre que la plupart des arrêts du mois dernier étaient des séances de photos, des visites de sites ou des discussions avec des résidents locaux.

Il ne répertorie pas la participation à des événements non gouvernementaux ou de partis, mais les données d’Élections Canada montrent quatre événements de collecte de fonds du parti libéral le mois dernier.

Trois de ces collectes de fonds – le 5 juillet à Unionville, en Ontario, le 10 juillet à Calgary et le 20 juillet à Halifax – ont coïncidé avec des visites du premier ministre dans ces villes.

Deux des événements étaient des plantations d’arbres – un le 7 juillet à Sudbury, en Ontario, avec le ministre de l’Environnement Steven Guilbeault, et un autre le 9 juillet à Milton, en Ontario, quelques heures seulement après l’arrivée du PM sur un vol de 1 289 km en provenance de Truro, en Nouvelle-Écosse, où il a présenté des excuses aux descendants du 2e bataillon de construction.

Quelques heures après avoir planté des arbres à Milton, le PM s’est embarqué pour un vol de 2 700 km vers Calgary, où il a retourné des crêpes lors d’un petit-déjeuner du Stampede du parti libéral.

Six heures plus tard, le PM était de retour dans les airs et parcourait 3 000 km. à Montréal pour une table ronde et une séance photo, avant un parcours de 132 km. sautez vers l’est jusqu’à Sherbrooke pour visiter un fabricant de remorqueurs d’avions électriques, où, selon les médias locaux, il a refusé de répondre aux questions.

Après un voyage d’une journée à Toronto le 16 juillet pour assister à un défilé et prendre la parole lors d’un congrès, le PM a entamé une tournée de quatre jours à travers le pays avec un voyage surprise dans l’Okanagan le 18 juillet.

De Penticton, il s’est envolé pour Vancouver pour une annonce de politique le 19 juillet, suivie d’une séance de photos dans un camp pour enfants.

Le PM était de retour dans les airs le 20 juillet pour un vol de 4 400 km vers Halifax, son deuxième voyage dans la ville ce mois-là, pour ce que son itinéraire officiel qualifie de «réunions privées» – le même jour, les libéraux fédéraux ont organisé une collecte de fonds dans cette ville.

Le PM a conclu sa tournée des Maritimes par une poignée de main à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, avant de retourner à Ottawa ce soir-là.

Ce P.E.I. L’escale a entraîné un «torrent» d’abus dirigé contre une brasserie qui a accueilli l’un des événements du Premier ministre à Charlottetown, la direction de la Lone Oak Brewing Company ayant publié sur Facebook qu’une de leurs camionnettes de livraison avait été vandalisée après que le personnel a publié des photos du mois de juillet. 22 visite.

Le reste du mois de juillet a été consacré à la visite de six jours du pape François, notamment à la rencontre de l’avion du pontife à Edmonton le 24 juillet et à la messe à Québec le 27 juillet.

Les PM canadiens ne peuvent pas effectuer de vols commerciaux et comptent sur une flotte d’avions d’affaires Challenger 650 de l’ARC ou sur des avions de transport CC-150 Polaris plus gros pour les voyages à l’étranger.

Des calculateurs en ligne suggèrent que les vols du PM ont rejeté près de 120 tonnes métriques de dioxyde de carbone dans l’environnement le mois dernier.

Le vol le plus court était un saut de 14 minutes et 57 km entre Charlottetown et Summerside, P.E.I.

Les équipages de l’ARC ont également effectué un vol vide de 62 km le 18 juillet à partir de Kelowna, en Colombie-Britannique, pour récupérer le PM à Penticton avant de continuer vers Vancouver.

De hauts responsables gouvernementaux ont été critiqués pour leur utilisation des voyages VIP.

Lors de vacances en Floride en mars 2019, le premier ministre a pris un avion Challenger pour un voyage aller-retour de 4 200 km pour assister à des réunions à Ottawa.

Plus tôt cette année, le National Post a rapporté que le premier ministre avait parcouru 127 147 km entre juin 2021 et avril 2022, ce qui équivaut à environ trois voyages autour de la Terre.

En juin, le National Post a rapporté que la gouverneure générale Mary Simon et ses invités ont accumulé une facture de restauration en vol de près de 100 000 $, tandis que les passagers de CANFORCE ONE ont consommé 95 bouteilles de vin et 93 canettes de bière lors d’un voyage en Europe et en Afrique.

Le mois dernier, NAV Canada a demandé que les indicatifs d’appel des aéronefs des Forces canadiennes – y compris CANFORCE ONE et CANFORCE 3701 utilisés respectivement par le PM et le vice-royal – soient ajoutés à leur liste de vols filtrés par la plupart des applications de suivi des vols, invoquant des raisons de sécurité.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

La GRC dans les téléphones cellulaires

La GRC affirme avoir obtenu des mandats pour utiliser des outils qui collectent des messages texte et des courriels et peuvent allumer à distance des