• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Justin Trudeau est le pire premier ministre de l’histoire du Canada et il doit partir pour le bien du pays

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Qu’est-ce que l’Histoire retiendra du règne de Justin Trudeau à la tête du Canada?  Il passera à l’histoire comme le pire premier ministre du Canada. Allons voir son bilan jusqu’ à maintenant.

Explosion des déficits et de la dette publique 

Tout d’abord, lors de  la campagne électorale de 2015, M. Trudeau avait promis de faire de légers déficits (10 milliards par année) afin de stimuler l’économie et de redistribuer de l’argent aux familles.  Cinq ans plus tard, tous les budgets Morneau ont été écrits à l’encre rouge (20 milliards en moyenne). Des économistes lui avaient dit de ne pas dépenser comme un fou durant cette période de prospérité économique.  Mais il ne fit qu’à sa tête et il adopta la philosophie de son paternel, dépenser sans compter. Aujourd’hui, le Canada est frappé de plein fouet par une pandémie et nos finances publiques sont déjà hors de contrôle.  Le gouvernement a annoncé des milliards d’aide aux entreprises et contribuables afin de surmonter cette crise. Je ne doute pas de la nécessité de ces mesures, mais les déficits et la dette du Canada vont exploser dramatiquement à cause de l’irresponsabilité de Justin Trudeau.  En conséquence, ce sont les générations futures qui vont payer pour le gâchis financier que Trudeau fils nous aura laissé en héritage.  

Le Canada est de retour sur la scène mondiale, vraiment?

Ensuite, je vais aborder brièvement cette question qui a déjà fait couler beaucoup d’encre.  Lors de sa première élection, le nouveau gouvernement libéral nous a dit que sous sa gouverne,  le Canada serait de retour sur la scène extérieure. Pour être franc, la politique étrangère de Trudeau fils a été une catastrophe pour le pays.  Ce dernier a foutu le bordel avec les grandes puissances du monde : les États-Unis, la Russie, l’Inde et la Chine. Sous son règne, le Canada est devenu un élément faible dans les relations internationales.   Aujourd’hui, je suis gêné d’être Canadien, merci pour ce merdier Justin. Je veux juste vous rappeler que ses relations avec les provinces furent aussi chaotiques.  

Sa gestion dangereuse de la crise du coronavirus

Subséquemment, l’irresponsabilité et l’incompétence de ce premier ministre ont atteint son paroxysme lors de la crise actuelle du COVID-19.  Dans ce dossier, Justin Trudeau est un véritable danger public. Pendant un mois, tout le monde lui demandait de fermer la frontière avec l’Europe et de rassurer les Canadiens et les Québécois.  Il s’est entêté, car à ses yeux, fermer les frontières auraient été un geste de fermeture envers l’autre. En ces temps difficiles, le Canada a besoin d’un vrai leader qui va les rassurer et mettre en place des mesures pour les protéger.  Je dois dire qu’il a échoué lamentablement et par son inaction, il a mis en danger la santé de tous les Canadiens et les Québécois.  

En terminant, je vais être clair.  Justin Trudeau a perdu toute légitimité pour gouverner le Canada.  Il nous a prouvé qu’il est inapte à diriger le pays. Les Canadiens et Québécois méritent mieux que cela.  À mes yeux, il lui reste une seule chose à faire. Démissionner et laisser la place à quelqu’un qui saura bien naviguer le paquebot canadien à travers cette terrible tempête, un François Legault canadien par exemple.  

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
Solidarité Covid-19

La solidarité qu’osse ça donne

Dans mon ancienne vie de syndicaliste, j’ai participé à des dizaines de manifestations de toutes sortes. Immanquablement, j’ai scandé le mot « solidarité » à chaque fois, des centaines de fois. Ce mot qui sortait de ma bouche par automatisme est reconnu dans toutes les organisations ouvrières à travers le globe. Je connaissais sa définition certes, mais jamais l’action d’être solidaire ne s’était manifestée comme elle le fait depuis le début de cette crise sanitaire qui ne laisse personne indifférent.

PCC LOGO

Reporter la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada, oui ou non? 

Le Parti libéral du Québec a suspendu sa course à la chefferie et le Parti québécois l’a reportée aussi. Pourquoi le Parti conservateur du Canada s’obstine-t-il à poursuivre sa course, qui passe inaperçue de toute façon? Pour l’heure, la population du Canada doit composer avec le confinement, la distanciation sociale, l’encadrement des enfants, les fermetures de commerces, les pertes d’emploi et un moral en dents de scie. N’est-ce pas assez? A-t-elle envie, en ce moment, d’écouter des débats sur les oléoducs? A-t-elle la tête à entendre des gens s’obstiner sur le programme de l’un ou de l’autre? Je ne crois pas.

ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

Crise du COVID-19 : Abolir temporairement la TPS et la TVQ en ce temps de crise, une bonne idée?

Le monde est frappé par une pandémie de COVID-19 qui va laisser des traces sur le plan économique. La fermeture des frontières avec l’Europe et les États-Unis va avoir des effets directs sur l’économie du pays. Les magasins ferment les uns après les autres et tous les secteurs économiques sont touchés par cette crise du coronavirus. Des pertes d’emplois sont à prévoir à court et moyen terme. Donc, les compagnies et les travailleurs ont besoin de soutien. Lors des derniers jours, les gouvernements Legault et Trudeau ont annoncé des mesures pour aider les entreprises et contribuables à passer au travers de la récession économique qui va frapper tôt ou tard le monde occidental.

  • Nouvelles semblables
Médias

Critiquer les médias au temps du coronavirus

Depuis le début de la crise du coronavirus, nous, les Québécois, avons la chance (oui la chance) d’avoir un premier ministre qui ne compte pas ses heures ni les efforts que cela demande de recevoir et d’assimiler rapidement un flot énorme d’informations, pour nous donner l’heure juste en toute transparence, avec la bonhommie qui le fait apprécier d’une vaste majorité d’entre nous, toutes couleurs politiques confondues.

Solidarité Covid-19

La solidarité qu’osse ça donne

Dans mon ancienne vie de syndicaliste, j’ai participé à des dizaines de manifestations de toutes sortes. Immanquablement, j’ai scandé le mot « solidarité » à chaque fois, des centaines de fois. Ce mot qui sortait de ma bouche par automatisme est reconnu dans toutes les organisations ouvrières à travers le globe. Je connaissais sa définition certes, mais jamais l’action d’être solidaire ne s’était manifestée comme elle le fait depuis le début de cette crise sanitaire qui ne laisse personne indifférent.

Printemps

Un printemps sous la menace d’un coronavirus

Il y a quelques semaines, nous étions au Mexique pour nos vacances annuelles. Nous attendions le nouveau printemps sous le soleil sans toutefois nous douter de ce que nous réservait l’avenir. Jamais nous n’aurions imaginé un tel scénario dramatique. Le printemps est en effet arrivé, mais les terrasses et les restos sont vides. Le soleil brille dans le ciel, mais peu de gens sont dans les rues pour en profiter.

ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

  • Autres articles de Simon Leduc
ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

Christian Dubé, François Legault et Éric Girard

Budget Girard : la CAQ n’a jamais été de droite, mais bien à l’extrême-centre

Mardi dernier, le ministre des Finances du Québec Eric Girard a présenté son deuxième budget, qui était axé sur l’environnement, la culture et les investissements dans les transports, l’éducation et la santé. La hausse des dépenses s’élève à 5% et il n’y aucune baisse d’impôts. Donc, c’est un budget dans la continuité.