• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La liberté économique a diminué au Canada selon un nouveau rapport

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Jonathan Bradley

Les provinces canadiennes continuent d’accuser un retard par rapport aux États américains en matière de liberté économique, selon un rapport publié mardi par un groupe de réflexion canadien.

Le rapport de l’Institut Fraser, intitulé “Economic Freedom of North America”, définit la liberté économique comme la capacité des individus à prendre leurs propres décisions sur ce qu’ils veulent acheter, où ils veulent travailler et s’ils veulent créer une entreprise.

Le co-auteur du rapport, Fred McMahon, a déclaré dans le communiqué de presse que la liberté économique est fondamentale pour la prospérité.

“Des niveaux plus élevés de liberté économique entraînent plus de possibilités, plus de prospérité, plus de croissance économique, plus d’investissements et plus d’emplois pour les Canadiens”, a déclaré M. McMahon.

Le rapport a mesuré les dépenses gouvernementales, la fiscalité et les restrictions du marché du travail dans 92 juridictions en utilisant des données de 2019. Le classement comprend 50 États américains, 32 États mexicains et 10 provinces canadiennes.

L’Alberta a chuté de la première place il y a trois ans après sept années consécutives au sommet du classement, et cette année, elle est à égalité avec l’Oregon à la 33e place.

La Colombie-Britannique est la deuxième province canadienne la mieux classée (47e), suivie de l’Ontario (52e), de la Saskatchewan (54e), du Manitoba (55e) et du Québec (56e).

Les quatre provinces de l’Atlantique – le Nouveau-Brunswick (57e), la Nouvelle-Écosse (58e), Terre-Neuve-et-Labrador (59e) et l’Île-du-Prince-Édouard (60e) – présentent les niveaux de liberté économique les plus bas de toutes les provinces canadiennes et des États américains, mais elles devancent tous les États mexicains.

Le New Hampshire occupe la première place du rapport. La Floride se classe en deuxième position, suivie de l’Idaho (3e), de la Caroline du Sud (4e), de l’Utah (4e) et du Wyoming (4e).

La Basse-Californie est l’État mexicain le mieux classé, avec une 61e place, suivie de Nayarit (62e), Tlaxcala (63e), Jalisco (64e) et Chihuahua (64e).

Le rapport de l’Institut Fraser arrive à un moment où les Canadiens commencent à ressentir les effets de l’inflation et de la crise de la chaîne d’approvisionnement économique mondiale.

Selon un récent sondage, le niveau d’inflation, qui n’a jamais été aussi élevé depuis 18 ans, a rendu les Canadiens remarquablement stressés.

Le Forum Angus Reid a interrogé 1 500 Canadiens et a constaté que l’augmentation du coût de la vie était une source de stress financier pour 67 % des Canadiens.

“Nous approchons de la fin de l’année 2021, une année que beaucoup envisageaient avec optimisme, mais les Canadiens se sentent anxieux face au taux d’inflation le plus élevé que nous ayons vu depuis longtemps”, a déclaré Andrew Ostro, PDG de PolicyMe.

“Qu’il s’agisse de suivre la hausse des prix de la nourriture, du carburant ou du logement, les gens sont stressés par l’augmentation du coût de la vie – et ce sont les parents qui le ressentent le plus.”

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC