• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le gouvernement Trudeau cherche un entrepreneur pour transporter 150 demandeurs d’asile par jour vers la région du Grand Montréal

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Citoyenneté et Immigration Canada a lancé un appel d’offres pour des « services de transport » pour les demandeurs d’asile au Québec.

« Citoyenneté et Immigration Canada (CIC), ci-après appelé Immigration, Réfugiés, Citoyenneté Canada (IRCC), a une exigence pour le transport des demandeurs d’asile de divers points d’entrée (PDE) au Québec vers des logements temporaires situés dans un rayon de 150 km de Lacolle, au Québec, et de ces logements temporaires vers un lieu situé dans la région du Grand Montréal », peut-on lire dans l’avis d’appel d’offres.

Les fournisseurs de services admissibles signeraient un contrat avec le gouvernement fédéral pour une période de trois ans et six mois.

Selon l’énoncé des travaux de l’avis, les soumissionnaires devraient pouvoir transporter « 150 demandeurs d’asile par jour ». Toutefois, le contrat indique que la quantité ne « reflète pas les flux d’asile réels ».

Le fournisseur de services de transport sélectionné devra conduire des groupes de demandeurs d’asile de divers points d’entrée au Canada jusqu’à des logements à Lacolle, au Québec, où ils pourront terminer leur période d’isolement de deux semaines contre les coronavirus.

Une fois la période d’auto-isolement terminée, les migrants seront transportés vers des logements temporaires fournis par le gouvernement fédéral dans la région du Grand Montréal.

Avant que la pandémie de coronavirus ne ferme effectivement la frontière canado-américaine, le Canada a vu un nombre record de demandeurs d’asile entrer illégalement au pays en 2019.

Selon les statistiques officielles, 63 830 personnes sont entrées au Canada en 2019 et ont demandé l’asile. La majorité de ces passages ont eu lieu au poste-frontière non officiel situé à Roxham Road.

Les dernières statistiques publiées par la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada indiquent également que plus de personnes sont entrées illégalement au Canada entre janvier et mars 2020 qu’elles ne l’ont fait au cours de la même période en 2019.

Bien qu’ils aient conclu un accord avec les États-Unis pour fermer la frontière afin d’arrêter la propagation du virus, les migrants peuvent toujours présenter leurs demandes aux postes-frontière officiels et être admis au Canada en tant que demandeurs d’asile.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC