• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le manque de dépistage rapide a coûté aux Canadiens 406 000 emplois et 23 milliards de dollars en pertes de revenus

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Les sévères restrictions de voyage mises en place par le gouvernement canadien pour freiner la propagation de COVID-19 ont coûté aux Canadiens 406 000 emplois et 23 milliards de dollars en pertes de revenus pour l’industrie du tourisme.

Le Canada a adopté des politiques de voyage sévères et strictes et a rendu pratiquement impossible aux touristes internationaux de visiter le pays. La frontière entre les États-Unis et le Canada est restée fermée depuis mars.

Image

L’absence d’un test rapide capable d’établir un diagnostic en 10 minutes, combinée à une quarantaine obligatoire de 14 jours pour les voyageurs internationaux, a rendu impossible toute activité touristique.

“Les gouvernements à tous les niveaux doivent améliorer la gestion de la pandémie pour mieux cibler les ressources sur les priorités les plus importantes et s’assurer que les secteurs de l’économie qui sont en mesure de rouvrir en toute sécurité puissent le faire”, a déclaré Aaron Wudrick, directeur fédéral de la Fédération canadienne des contribuables, au Westphalian Times.

Les pays ont rouvert leurs frontières aux voyages internationaux depuis l’été et le Canada reste l’un des rares pays à maintenir sa frontière fermée aux touristes.

Les compagnies aériennes du monde entier ont commencé à adopter des tests rapides et à exiger un résultat négatif avant que les personnes ne prennent leur vol. La compagnie italienne Alitalia et la compagnie allemande Lufthansa ont adopté de telles stratégies de dépistage.

Le Canada a récemment acheté, reçu et distribué 100 000 kits de test rapide entre ses provinces, mais non seulement cela est insuffisant, mais le pays ne dispose toujours pas d’un plan adéquat pour traiter les voyages internationaux.

Le Canada a annoncé que la frontière entre les États-Unis et le Canada resterait fermée au moins jusqu’au 21 novembre. Le gouvernement n’a pas mis en place de lignes directrices sur les tests rapides pour les compagnies aériennes afin d’autoriser les voyages internationaux des touristes dont les résultats sont négatifs.

En attendant, le Canada a le taux de chômage le plus élevé des pays du G7. La perte de 406 000 emplois dans l’industrie touristique et de 23 milliards de dollars de revenus pourrait se répercuter et entraîner la perte de 143 000 autres emplois et de 13,8 milliards de dollars de revenus dans d’autres industries.

“Si nos gouvernements ne parviennent pas à maîtriser rapidement les emprunts et les dépenses, les contribuables canadiens – ainsi que leurs enfants et petits-enfants – finiront par payer un prix très élevé”, a déclaré M. Wudrick.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

BOISVENU : Présentation de mon mémoire sur la réforme de l’Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels

J’ai présenté mon mémoire devant la Commission des interventions particulières relativement au PL84 (Loi visant à aider les personnes victimes d’infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement), déposé le 10 décembre dernier à l’Assemblée nationale, lequel projet de loi vise à réformer l’IVAC (Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels).

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles