• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le Parti démocrate avec la gauche haineuse marche main dans la main

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Le Parti démocrate est moralement corrompu et il est l’ennemi de l’américain moyen. Si Joe Biden devient président le 3 novembre prochain, l’influence de cette gauche haineuse prendra de l’ampleur.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Depuis quelques semaines, il y a des manifestations qui ont lieu dans certaines villes américaines. La gauche haineuse dénonce le racisme de la police envers les noirs. Mais, lors de ces événements, des militants de cette gauche font du vandalisme. Des anarchistes et des pilleurs font du grabuge dans ces villes. Ces derniers ne demandent rien de moins que l’abolition des forces policières. Évidemment, cela entraînerait la chute de la civilisation et le chaos. C’est exactement l’objectif de cette gauche violente.

Le président a envoyé des troupes fédérales afin de remettre de l’ordre dans ces villes qui sont dirigées par des maires démocrates. C’est le cas dans la municipalité de Portland. Depuis deux semaines, des casseurs et des criminels sèment la destruction, ils mettent le feu à des immeubles et ils saccagent des commerces. Mais, au lieu de condamner les bandits, le maire démocrate de cette ville Ted Wheeler dénonce la présence d’agents du gouvernement dans sa ville. Ce dernier estime que ce sont eux le problème. Il faut le faire. Le maire prend parti pour la gauche haineuse et condamne la police qui veut remettre de l’ordre dans sa ville.


En terminant, voilà un exemple qui démontre que le Parti démocrate sympathise avec la gauche haineuse au détriment de la population américaine. Les démocrates sont vraiment de misérables politiciens. Le Parti démocrate est moralement corrompu et il est l’ennemi de l’américain moyen. Si Joe Biden devient président le 3 novembre prochain, l’influence de cette gauche haineuse prendra de l’ampleur. Ce serait catastrophique pour les États-Unis. Donc, l’élection présidentielle sera déterminante pour l’avenir de ce grand pays.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Crise du coronavirus chinois : mais où se cache l’opposition à Québec ?

Comme vous tous, je me demande jusqu’où va aller cette hystérie collective, assez bien fomentée (il faut dire) par les élus en place, eh oui les mêmes que le peuple a élus en leur faisant confiance pour bien les représenter. Et cela inclut les partis d’opposition, qui sont minoritaires, mais sont censés scruter à la loupe les actions du parti au pouvoir.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc