• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’émission The National sur la CBC ignore les accusations criminelles portées contre d’anciens députés libéraux

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Lors de la diffusion vendredi soir de l’émission The National sur CBC, les journalistes n’ont pas mentionné les accusations criminelles portées contre l’ancien député libéral Raj Grewal.

Vendredi dernier, les autorités de la GRC ont annoncé que le député disgracié était accusé de fraude criminelle et d’abus de confiance après avoir prétendument utilisé sa position pour solliciter des millions de dollars en prêts.

« The National » est décrite comme une « émission d’information et d’actualités du radiodiffuseur public canadien, la CBC ».

M. Grewal avait démissionné du caucus libéral en 2018 après que des enquêteurs aient commencé à examiner ses activités financières alors qu’il était député de Brampton-Est.

Au moment de sa démission, des rapports ont affirmé que Grewal avait dépensé des millions de dollars en jouant dans plusieurs casinos. M. Grewal aurait notamment dépensé des millions de dollars au total au cours des trois dernières années précédant sa démission, notamment au Casino du Lac-Leamy à Gatineau, géré par Loto-Québec.

Ce casino est situé tout près d’Ottawa. Il n’avait qu’a traverser la rivière des Outaouais depuis la colline du Parlement pour s’y rendre.

La GRC a accusé Grewal d’un chef d’accusation de fraude de plus de 5000 $ et de quatre chefs d’accusation d’abus de confiance. Il doit comparaître au tribunal le 6 octobre.

M. Grewal n’est pas le seul ancien député libéral à faire l’objet de poursuites pénales.

Au début de l’année, le député libéral de l’époque, Marwan Tabbara, a été arrêté par les autorités locales pour agression, entrée par effraction et harcèlement criminel. Les accusations n’ont pas été prouvées devant les tribunaux.

Tabbara siège actuellement en tant que député indépendant après avoir été expulsé du caucus libéral.

Selon un rapport exclusif de True North, ce n’est pas la première fois que la CBC ne prête pas attention à la mauvaise conduite des libéraux.

Les recherches montrent que la CBC a passé plus de temps à faire la promotion des chaussettes et de l’apparence du premier ministre Justin Trudeau que de l’arrestation de Tabbara.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC