• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les « grands » médias nous démontrent encore une fois leur biais en ignorant la manifestation contre mesures sanitaires excessives de lutte à la COVID-19

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Hier à Montréal, une manifestation a eu lieu contre les mesures sanitaires excessives imposées par le gouvernement Legault.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Hier à Montréal, une manifestation a eu lieu contre les mesures sanitaires excessives imposées par le gouvernement Legault. Des milliers de personnes ont fait entendre pacifiquement leur opposition aux politiques drastiques de la CAQ. Est-ce que nos grands médias poubelles ont parlé de cet événement ? Radio-Canada en a parlé sur son site internet, les autres, c’est silence radio.

Le journal poubelle par excellence La Presse a délibérément omis de mentionner cette manifestation, même chose pour TVA Nouvelles.

Depuis le début de cette crise, TVA Nouvelles et La Presse sont les représentants médiatiques officiels du gouvernement Legault. Ces médias poubelles donnent seulement la parole aux partisans du gouvernement et son clown de service. Jamais, ils ne donnent la parole aux opposants de toutes ces mesures sanitaires comme le port obligatoire du masque. Les journalistes et les chroniqueurs font tout pour les discréditer en les traitant de complotistes et de crétins. Cela donne l’impression que personne ne peut exprimer un point de vue contraire à la version du gouvernement. Vit-on encore en démocratie au Québec en 2020 ? Depuis mars, les médias répètent le point de vue du gouvernement de la CAQ sans donner la parole à l’ordre camp.

En terminant, le Québec de 2020 est devenu une médiocratie où les médias et le gouvernement marchent main dans la main et insultent ses opposants. Si on vit en démocratie, il faut donner la parole aux deux camps lors d’une discussion politique. Ce n’est plus le cas au Québec depuis qu’a éclaté cette crise sanitaire et c’est très inquiétant pour la suite des choses.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Comment faire pour relancer le Parti libéral du Québec ?

Le 1er octobre 2018, le vénérable Parti libéral du Québec (PLQ) a subi sa pire dégelée de son histoire. Il a fait élire seulement 31 députés et obtenu 25 % des voix. Il faut souligner que c’est vraiment la majorité historique francophone qui a tourné le dos au PLQ. Comment expliquer cette affligeante défaite après quinze ans au pouvoir ? Allons voir cela de plus près.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc

Comment faire pour relancer le Parti libéral du Québec ?

Le 1er octobre 2018, le vénérable Parti libéral du Québec (PLQ) a subi sa pire dégelée de son histoire. Il a fait élire seulement 31 députés et obtenu 25 % des voix. Il faut souligner que c’est vraiment la majorité historique francophone qui a tourné le dos au PLQ. Comment expliquer cette affligeante défaite après quinze ans au pouvoir ? Allons voir cela de plus près.

La longue et pénible agonie du Parti Québécois — de 1995 à aujourd’hui

Une politique d’exploitation des ressources naturelles (tout en respectant l’environnement, serait rafraichissante pour le Parti Québéçois au lieu de s’opposer idéologiquement à tout projet en ce sens. Cela permettrait à la nation québécoise de devenir riche et prospère. Avec cet argent, le PQ pourrait prôner une baisse du fardeau fiscal des Québécois, qui sont les plus taxés en Amérique du Nord.