• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les contribuables paient pour soutenir la candidature de Bill Morneau au poste de secrétaire général de l’OCDE

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le gouvernement libéral a affecté 19 travailleurs du secteur public pour aider l’ancien ministre des Finances Bill Morneau à faire campagne pour le poste de secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Selon Global Affairs Canada, les personnes qui travaillent à la campagne de M. Morneau le font à temps partiel pour aider à fournir « des conseils stratégiques, des plaidoyers et du soutien ». Parmi les personnes affectées à l’équipe de Morneau figurent des conseillers en politiques, des professionnels des communications et des médias, un sous-ministre adjoint et d’autres employés.

En ce qui concerne le coût final que les contribuables devront payer pour Morneau, Affaires mondiales Canada avait peu à offrir en termes d’estimations. Jusqu’à présent, la campagne a coûté aux Canadiens 6 265,76 $ en frais d’accueil.

Ces nouvelles informations ont été publiées par le ministère en réponse à une question écrite du député conservateur Corey Tochor, qui a demandé des informations supplémentaires sur les ressources gouvernementales dépensées pour la candidature de l’OCDE.

« Ces dépenses reflètent les pratiques diplomatiques habituelles, y compris pour de tels processus de sélection », a déclaré Affaires mondiales Canada.

« Comme c’est le cas dans les campagnes pour des postes de direction dans des organisations multilatérales, le gouvernement fournira un soutien diplomatique, des activités de plaidoyer et des conseils stratégiques pour faire avancer la candidature de M. Morneau. Ce soutien sera rentable et conforme aux lignes directrices et aux politiques pertinentes du Conseil du Trésor ».

M. Morneau a démissionné du cabinet et de son poste de député à la suite du scandale de l’organisme de bienfaisance WE Charity l’été dernier.

Morneau et Trudeau ont tous deux été impliqués dans le scandale après que des rapports aient révélé que le gouvernement fédéral avait attribué un contrat à fournisseur unique d’une valeur de 912 millions de dollars à l’organisation malgré des liens personnels avec WE Charity.

Le jour même de la démission de Morneau, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le Canada soutiendrait pleinement la candidature de Morneau à l’OCDE.

Plus tôt cette année, la candidature de M. Trudeau à un siège au Conseil de sécurité de l’ONU est tombée à plat après que le Canada ait été écarté pour les deux sièges tournants.

De récents rapports révèlent que l’échec du premier ministre dans sa quête d’un siège a coûté 2,4 millions de dollars aux contribuables canadiens.

Un texte de tnc.news.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC