• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les États-Unis interdisent les produits potentiellement fabriqués par des esclaves en Chine

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le gouvernement américain a annoncé lundi qu’il allait imposer une interdiction d’importation de produits en provenance de Chine qui seraient fabriqués sous travail forcé.

Le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis a émis cinq ordres de suspension d’importations mardi.

Ces ordonnances sont généralement émises lorsque l’on pense que les produits sont fabriqués par des travailleurs esclaves ou des enfants.

Les produits ciblés sont fabriqués dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang.

Selon Fox Business, ces ordonnances concernent des vêtements, des produits capillaires, des pièces d’ordinateurs et des vêtements.

“En prenant cette mesure, le DHS lutte contre le travail forcé illégal et inhumain, une sorte d’esclavage moderne, utilisé pour fabriquer des marchandises que le gouvernement chinois tente ensuite d’importer aux États-Unis […] Lorsque la Chine tente d’importer ces marchandises dans nos chaînes d’approvisionnement, elle désavantage également les travailleurs et les entreprises américaines”

Ken Cuccinelli, secrétaire adjoint du DHS par intérim

Le gouvernement canadien dirigé par Justin Trudeau n’a pas dit qu’il suivrait les États-Unis pour l’interdiction des produits fabriqués par le travail forcé.

En fait, le gouvernement du Canada est resté très silencieux sur les allégations de violation des droits de l’homme par la Chine à l’encontre des Ouïghours.

Plus de détails suivront.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Le conservatisme économique et identitaire au Québec

Dans ce texte, je vais me concentrer sur le deuxième point. Je suis un nationaliste québécois et voici des politiques nationalistes que Québec devrait mettre en place pour renforcer le nationalisme québécois : la défense de la langue française, une vraie laïcité et la protection notre patrimoine culturel.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles