• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les prisonniers canadiens sont libres de ne pas être vaccinés, selon les services correctionnels

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Le gouvernement fédéral n’exige pas que les condamnés et les criminels emprisonnés soient vaccinés contre le COVID-19, tout en demandant une preuve de vaccination aux Canadiens respectueux de la loi.

Selon le Blacklock’s Reporter, le Service correctionnel du Canada a déclaré que les détenus des prisons fédérales sont libres de ne pas être vaccinés s’ils le souhaitent, mais que les visiteurs doivent présenter une preuve de vaccination d’ici le 24 janvier 2021.

“Les détenus ne sont pas tenus de recevoir le vaccin COVID-19 et doivent consentir à être vaccinés”, a déclaré Marie-Pier Lécuyer, porte-parole du Service correctionnel.

“Nous continuons d’insister sur l’importance de se faire vacciner”.

Le ministère fédéral a également souligné qu’il consacre des ressources afin que les détenus puissent être correctement informés sur le vaccin COVID-19.

“Le personnel continue de s’engager auprès des détenus en leur fournissant du matériel éducatif pour répondre à leurs questions ou préoccupations afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées”, a déclaré Mme Lécuyer.

“À ce jour, 80 % des détenus sont entièrement vaccinés et 85 % ont reçu au moins une dose.”

En comparaison, le taux de vaccination au sein de la population carcérale est considérablement plus faible que celui de la population générale, qui compte 84 % de Canadiens entièrement vaccinés et 88 % qui ont reçu au moins une dose.

Au cours des premiers mois de la pandémie de COVID-19, les détenus étaient libérés en masse pour arrêter la propagation du virus.

Selon un rapport de Statistique Canada, 16 % des détenus ont été libérés au cours de l’année en 2020.

En outre, les juges qui craignaient que les détenus n’attrapent le COVID-19 dans les prisons exiguës et confinées laissaient partir les délinquants dangereux du système judiciaire.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC