• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les travailleurs d’un gazoduc en C.-B. assiégés par des manifestants

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Alors que le gazoduc Coastal GasLink LNG de la Colombie-Britannique est achevé à plus de 50 %, les tensions se sont exacerbées lorsque des manifestants ont fait obstruction aux travailleurs du gazoduc.

Des millions de dollars d’équipement lourd ont été sabotés par des manifestants prétendant représenter les clans Wet’suwet’en, malgré une ordonnance du tribunal autorisant la poursuite de la construction.

Le 27 octobre, la GRC de la Colombie-Britannique a arrêté deux manifestants qui bloquaient illégalement le site à Houston, en Colombie-Britannique. Les deux personnes ont été arrêtées pour vol présumé, méfait et possession d’équipement volé de Coastal GasLink.

“La GRC est au courant des récents événements, notamment des méfaits et des dommages causés à l’équipement de l’industrie travaillant sur le gazoduc de Coastal GasLink. Une enquête est en cours”, a déclaré à l’époque à True North la caporale Madonna Saunderson, porte-parole du District Nord de la GRC chargée des relations avec les médias.

Ellis Ross, député libéral de la Colombie-Britannique, s’est exprimé en faveur des travailleurs assiégés du pipeline dans une vidéo publiée sur Facebook quelques jours après l’incident.

” Les travailleurs ne sont pas en faute ici. Ils ne font que le travail qu’ils étaient censés faire dans le cadre d’un contrat avec la société. Ils ne devraient pas être exposés à quoi que ce soit, si ce n’est qu’ils font simplement un travail qui était légal”, a déclaré Ross.

“Je ne suis pas sûr de ce qui se passe là-bas en ce moment parce que nous avons un gouvernement qui ne divulgue pas vraiment ce qui se passe, ou qui n’en a aucune idée… Et j’avais l’habitude de penser que le NPD faisait de la politique avec les questions autochtones. Maintenant, je pense que c’est une combinaison d’arrogance, d’ignorance et d’incompétence”.

Une fois terminé, le gazoduc de près de 700 kilomètres acheminera le gaz naturel de Dawson Creek, en Colombie-Britannique, à une installation de GNL Canada à Kitimat.

Selon M. Ross, chaque chef et conseil démocratiquement élu le long du tracé du gazoduc a signé des accords avec le gazoduc. Les manifestants qui occupent actuellement la zone prétendent représenter une petite bande de Wet’suwet’en héréditaires.

“Ils veulent démanteler notre économie sous le couvert de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones “, a déclaré M. Ross.

“Ils [le gouvernement néo-démocrate] se sont opposés à l’idée d’un chef et d’un conseil démocratiquement élus qui, soit dit en passant, ont signé les accords sur le GNL. Tous les chefs et conseils élus par leur peuple ont signé les accords sur le GNL de Prince George au village de Kitimaat, y compris les Premières nations Gitga’at et Gitxaala, et le NPD n’en a pas tenu compte. En fait, ils sont même allés jusqu’à dire que les chefs et les conseils élus ont été construits par la Loi sur les Indiens pour anéantir les autochtones, ce qui est une chose absolument horrible à dire sur les dirigeants élus. “

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC