• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’incertitude, la confusion et la réalité

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Futur des canadiens

Que vous ayez nimporte quel âge, vous devrez vivre avec les conséquences de la situation actuelle. Nos jeunes enfants, ceux qui sont trop jeunes pour comprendre, se rappelleront des évènements sans toutefois savoir les véritables conséquences que leurs parents auront eu à subir. Les adolescents, qui vivent une situation de confinement, ont eu le loisir de jouer sur leurs tablettes ou consoles de jeux. Leur désintéressement face à la situation actuelle leur laisse le loisir de choisir ce quils veulent faire sans toutefois subir trop de conséquences pour leur proche avenir. Ceux et celles qui acceptent la situation, qui lanalyse et qui la confronte, auront un souvenir tangible de ces tristes évènements. L’Histoire sera désormais différente et tous les conspirationnistes de ce monde chercheront les histoires abracadabrantes afin de déformer la réalité. Ils se tiendront loin de la vérité et chercheront à tout prix les complots, les coupables, et le pourquoi de cette pandémie supposément provoquée. 

Pour ceux et celles qui vivent la situation, qui en subissent les inconvénients et qui envisagent la dure réalité qui attend la pandémie, c’est une toute autre réalité. Une certaine confusion persiste sur la gravité de la situation et les mesures imposées afin d’éviter le pire. Nos habitudes sont chamboulées, nos voisins et amis vivent une situation perturbante et souvent terrifiante. Nous ne souhaitions pas connaître ce genre de situation pour la fin de notre vie. 

Moi ce qui m’inquiète c’est l’après.  Il y a tant de personnes en précarité, de pertes d’emplois et d’incertitudes économiques que nous devons envisager tous les scénarios aussi probables que loufoques. Nous dépensions sans compter et personne, aucun gouvernement, aucun regroupement et aucune compagnie avaient envisagé une telle situation. L’histoire de la cigale et la fourmi était-elle prophétique? Aucun pays n’était en mesure de faire face à ce genre de catastrophe. 

D’un taux de chômage historiquement bas, nous sommes désormais plus de 50% à attendre de l’aide gouvernementale. L’interventionnisme de l’État nous coûtera cher et des générations subiront les contrecoups de cette situation. Combien de vie hypothéquées, combien de ménages ruinés, combien de morts s’additionneront pour finalement nous rappeler que rien n’est facile. Je ne connais personne qui était prêt à vivre cela.  Nous attendions une guerre, mais elle est venue plus sournoise, plus silencieuse, mais, combien plus efficace pour nous rappeler notre égoïsme. Je regarde par la fenêtre et la pluie rend cette journée encore plus triste.  Un coup de téléphone à une personne seule, quelques larmes d’émotions se ressentent au bout du fil. Le monde entier s’est mis sur pause et ce que nous n’aurions jamais prévus nous frappe et nous frappe fort. Les rues sont désertes, le silence est lourd et la télévision nous rejette sans cesse des infos toujours plus troublantes  qu’inquiétantes. 

Je cherche bien un côté positif, mais il n’y en a pas.  Pour le moment,  ce n’est pas encore la phase de la solidarité sociale, mais je crains les mouvements individualistes qui deviendront inévitables dans un tel contexte. Ce n’est pas encore la pénurie et j’espère qu’il n’y en aura  pas, car l’homme est capable du meilleur et du pire. Il y a quelques personnes qui vivront cette situation sur des ponts d’or, mais la majorité des gens devront se serrer les coudes, la ceinture et les plus faibles d’entre nous subiront tous les effets pervers de cette pandémie. Nos gouvernements trouvent de l’argent, mais à quel prix et combien faudra t-il dépenser pour relancer l’économie ?  Les banques seront-elles plus humaines et les riches moins gourmands ?  La société deviendra t-elle moins égoïste et les hommes plus prévoyants? En une semaine,  la Terre s’est arrêtée et  je ne croyais pas vivre une pandémie, mais c’est la réalité malheureusement.  Nous devons tous « dealer » avec cela.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
Solidarité Covid-19

La solidarité qu’osse ça donne

Dans mon ancienne vie de syndicaliste, j’ai participé à des dizaines de manifestations de toutes sortes. Immanquablement, j’ai scandé le mot « solidarité » à chaque fois, des centaines de fois. Ce mot qui sortait de ma bouche par automatisme est reconnu dans toutes les organisations ouvrières à travers le globe. Je connaissais sa définition certes, mais jamais l’action d’être solidaire ne s’était manifestée comme elle le fait depuis le début de cette crise sanitaire qui ne laisse personne indifférent.

PCC LOGO

Reporter la course à la chefferie du Parti conservateur du Canada, oui ou non? 

Le Parti libéral du Québec a suspendu sa course à la chefferie et le Parti québécois l’a reportée aussi. Pourquoi le Parti conservateur du Canada s’obstine-t-il à poursuivre sa course, qui passe inaperçue de toute façon? Pour l’heure, la population du Canada doit composer avec le confinement, la distanciation sociale, l’encadrement des enfants, les fermetures de commerces, les pertes d’emploi et un moral en dents de scie. N’est-ce pas assez? A-t-elle envie, en ce moment, d’écouter des débats sur les oléoducs? A-t-elle la tête à entendre des gens s’obstiner sur le programme de l’un ou de l’autre? Je ne crois pas.

ainées

Crise du COVID-19 : restez chez vous !!!

Depuis le début de la pandémie, le premier ministre François Legault et le directeur de la santé publique du Québec Horacio Aruda ont clairement dit que les personnes âgées de 70 ans et plus étaient les plus à risque face à cette nouvelle maladie. C’est pour cette raison que le gouvernement a demandé à ces personnes de rester chez eux afin de ne pas contracter le virus et le propager aux autres.

Clown Coronavirus

L’humour au temps du coronavirus

Comme plusieurs, ma page Facebook affiche de nombreuses blagues depuis que la pandémie de la
COVID-19 a frappé aux portes du Québec. Des clips, des MEME, en veux-tu en voilà, évidemment le
degré de drôlerie dépend beaucoup de l’état d’esprit qui est le vôtre au moment de les consulter, il y a
du bon et beaucoup de moins bon.

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Claude Roy
Covid-19 Coronavirus

COVID-19 (Coronavirus) – Panique ou fumisterie?

De toute ma vie, je n’ai jamais vécu une situation semblable. Lors de l’épidémie de HiN1, nous avions dû aller se faire vacciner dans des lieux de rassemblement, mais c’était pour la bonne cause nous disait-on. Tout doucement, nous avons entendu parler de la Chine, avec sa population de 1.5 milliards d’habitants, d’où provenaient les premiers malades, puis la Corée, l’Iran et l’Italie. Nous cherchions à nous rassurer, prétextant que cette contagion ne se rendrait pas chez-nous. Mais voilà que le Coronavirus frappe à la porte.