• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’ombudsman de l’approvisionnement va enquêter sur six contrats attribués par le gouvernement fédéral à WE Charity

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le bureau de l’ombudsman de l’approvisionnement Alexander Jeglic a déclaré avoir ouvert une enquête pour s’assurer que tous les contrats attribués à WE l’ont été dans le respect des « principes d’équité, d’ouverture et de transparence ».

L’ombudsman de l’approvisionnement du Canada a ouvert une enquête sur six contrats à fournisseur unique que le gouvernement Trudeau a attribués à WE entre 2017 et 2020.

Selon un courriel adressé au National Post, Alexander Jeglic du bureau de l’ombudsman de l’approvisionnement a déclaré avoir ouvert une enquête pour s’assurer que tous les contrats attribués à WE l’ont été dans le respect des « principes d’équité, d’ouverture et de transparence ».

Les contrats, chacun d’une valeur inférieure à 40 000 dollars, ont été émis par quatre agences : Affaires mondiales Canada, le Bureau du Conseil privé, l’Agence de la santé publique du Canada et l’École de la fonction publique du Canada.

« Compte tenu de la faible valeur du contrat, il a été déterminé que le coût et les ressources nécessaires pour lancer un appel d’offres l’emporteraient sur tout avantage économique qui pourrait être obtenu par un processus concurrentiel », a déclaré l’Agence de santé publique au National Post concernant un contrat de 24 900 dollars attribué à WE en 2019.

En juillet, il a été révélé que les membres de la famille Trudeau ont reçu de WE un total de 564 846 dollars en honoraires et frais de conférence au cours de la dernière décennie. Ces paiements n’avaient pas été rendus publics avant que le gouvernement n’attribue à WE un contrat à fournisseur unique de 912 millions de dollars cette année.

WE Charity est l’organisation caritative préférée du premier ministre Justin Trudeau et de sa famille. Son épouse Sophie Grégoire Trudeau est « l’ambassadrice et l’alliée de WE » et l’animatrice du podcast WE Well-being.

Depuis l’entrée en fonction de M. Trudeau en 2015, WE Charity a commencé à recevoir des montants de financement fédéral nettement plus élevés qu’auparavant, pour un total de 5,5 millions de dollars au début de 2020.

Kelly Block, critique conservatrice en matière de marchés publics, a déclaré qu’elle était heureuse que la relation entre WE et le gouvernement Trudeau fassent l’objet d’un examen plus approfondi.

« Je suis heureuse que l’ombudsman de l’approvisionnement ait confirmé ce que nous suspections, qu’il y ait quelque chose qui mérite d’être examiné », a-t-elle déclaré.

« Lorsqu’il a été signalé que d’autres contrats à fournisseur unique avaient été attribués à cette organisation au cours des trois dernières années, nous avons certainement eu le sentiment que ces contrats à fournisseur unique étaient quelque chose qui devait être examiné également ».

L’enquête de l’ombudsman de l’approvisionnement n’est qu’une des nombreuses enquêtes en cours sur les accords entre WE Charity et le gouvernement Trudeau.

La commission des finances et la commission de l’éthique de la Chambre des communes ont toutes deux lancé des enquêtes sur le contrat de 912 millions de dollars de WE.

En juillet, le commissaire à l’éthique Mario Dion a confirmé qu’il avait ouvert une enquête sur la décision du gouvernement d’attribuer le contrat. Ce sera la sixième enquête éthique de Justin Trudeau depuis son entrée en fonction.

La GRC a déclaré qu’elle était en train d’« examiner » le contrat de WE Charity.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC