• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Nouvelle poursuite contre le gouvernement Trudeau pour faire tomber l’obligation de vaccination des voyageurs

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Noah Jarvis

L’obligation fédérale de se faire vacciner contre le COVID-19 avant d’embarquer sur un vol commercial ou un voyage en train au Canada n’étant pas près de disparaître, deux hommes ont intenté une action en justice contre le gouvernement Trudeau pour demander la levée de cette restriction.

Shaun Rickard, un citoyen britannique qui vit au Canada depuis 30 ans en tant que résident permanent, est propriétaire d’une entreprise de sous-traitance. Il n’est pas non plus vacciné contre le COVID-19. Rickard et un autre homme, Karl Harrison, ont intenté une action en justice contre les restrictions de voyage imposées par le gouvernement aux Canadiens non vaccinés.

Dans une entrevue exclusive accordée à True North, M. Rickard a expliqué que ” le fait de ne pas pouvoir voyager est problématique “, d’autant plus que les restrictions l’empêchent de rendre visite à sa famille en Angleterre, notamment à son père, qui est atteint de la maladie d’Alzheimer.

Après avoir créé un compte Twitter et une campagne GoFundMe pour faire annuler les vaccins COVID obligatoires, Rickard a pu gagner des milliers d’adeptes et collecter plus de 22 000 dollars auprès de sympathisants. Il a cependant déclaré avoir été banni de Twitter et avoir retiré le GoFundMe après que Twitter l’ait coupé de ses partisans.

Le convoi pour la liberté, qui s’est terminé à Ottawa à la fin du mois dernier, avait également demandé l’abandon des restrictions. Bien que le convoi ne soit pas lié à la poursuite, M. Rickard continue de soutenir les manifestations d’Ottawa.

“J’ai soutenu les camionneurs à 100%, et je le fais toujours”, a-t-il déclaré à True North.

“Soyons clairs. Ce n’est pas comme s’ils étaient allés s’asseoir dans les chambres du Parlement. Ils étaient sur une rue publique, un trottoir public, à l’extérieur. Les médias grand public sont devenus… méprisables dans leur représentation d’eux.”

L’avocat Sam Presvelos participe à l’affaire Rickard. Selon lui, la poursuite contre le gouvernement Trudeau met l’accent sur l’absence de justification scientifique des mandats.

“Le véritable objectif de l’affaire est d’examiner les données scientifiques”, a déclaré M. Presvelos. “Les cas de Covid liés aux voyages représentent environ 1 % de tous les cas. Et il ne s’agit que de voyages. Si, dans une épicerie, le risque de contracter le Covid est de 1 %, allons-nous dire aux personnes non vaccinées qu’elles ne peuvent pas acheter de produits d’épicerie ?”

Alors que des procès similaires, comme celui intenté par l’ancien premier ministre de la Saskatchewan Brian Peckford, font valoir la nature inconstitutionnelle des mandats, Presvelos a souligné une approche différente.

“Ce que les gens doivent comprendre au sujet des droits de la Charte, c’est que ces droits ne sont pas absolus, ce qui signifie que tout droit de la Charte que vous avez peut être violé par le gouvernement”, a-t-il dit.

M. Presvelos a expliqué que le test Oakes – qui a établi les limites de la capacité du gouvernement à violer les droits de la Charte – exige que la législation soit rationnellement reliée, proportionnée et peu envahissante.

M. Presvelos a soutenu que les mandats ne sont ni proportionnés ni peu envahissants, et que “cette politique vise davantage à encourager les gens à se faire vacciner qu’à protéger la santé et la sécurité des voyageurs”.

Alors que les détracteurs des mesures prises par le gouvernement ont été qualifiés d’antiscientifiques et de peu soucieux des autres, Presvelos a tenu à rassurer les observateurs de l’affaire : “Peu importe ce que disent les médias grand public et les politiciens, nous sommes tous dans la même équipe.”

“Nous voulons que les gens soient en bonne santé, nous voulons que les gens soient en sécurité”.

M. Presvelos a déclaré que plusieurs poursuites judiciaires qui se défendent contre le mandat de vaccination du gouvernement Trudeau pour les voyages ont été combinées, et qu’elles se dérouleront selon le même calendrier.

Le procès devrait avoir lieu pour la première fois devant la cour fédérale en septembre.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC