• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Opinion | L’attitude de la CAQ démontre que « le pouvoir absolu corrompt absolument »

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, François Legault dirige le Québec avec une main de fer.  Il s’est octroyé tous les pouvoirs.  Par exemple,  tous les dix jours, la période d’urgence sanitaire est reconduite, et ce,  sans débats parlementaires.  Le premier ministre est devenu le roi du Québec et il ne faut surtout pas le critiquer.

Un journaliste du quotidien The Gazette a osé poser des questions sur la gestion des CHSLD de la part du gouvernement de la CAQ.  Le roi François 1er a même bloqué M. Aaron Derfel sur Twitter, car il n’aimait pas son travail.

Subséquemment, le Roi Legault a appelé personnellement le journaliste de Radio-Canada Gérald Fillion parce qu’il n’a pas apprécié un de ses reportages.  Pauvre petit, le monarque du Québec déteste la critique. 

De plus, le leader de la monarchie québécoise a faussement accusé CHOI Radio X, la station de radio #1 à Québec, de promouvoir le non-respect des mesures sanitaires.  C’est un gros mensonge.  Radio X est le seul média qui remet en question le travail de la CAQ.    Les animateurs de cette radio osent juger le gouvernement sur sa gestion de crise catastrophique.  Mais aux yeux de ce dernier, c’est inacceptable de critiquer le Roi Legault. 

Pareillement, cette semaine, le député libéral Monsef Derraji , en entrevue à l’émission de Jeff Fillion à Radio X, a critiqué le fait que le gouvernement Legault semble être insensible au sort des restaurateurs qui sont durement touchés par les mesures sanitaires caquistes.  Hier au Parlement, le gouvernement a eu le culot de dire que le député de Nelligan a encouragé le non-respect  des mesures sanitaires.  C’est totalement faux.  Vous pouvez écouter l’entretien ici. 

En terminant, depuis le début de la crise, François Legault est arrogant et méprisant envers ceux qui osent le critiquer.  Le pouvoir lui a vraiment monté à la tête.  J’aimerais rappeler au premier ministre que nous vivons dans un système parlementaire britannique où les partis d’opposition ont le droit de critiquer le travail du gouvernement.  C’est cela, la démocratie.  François 1er se comporte en monarque qui méprise les restaurateurs et les propriétaires de PME qui vont faire faillite à cause de son extrémisme sanitaire.  Aux prochaines élections, ce gouvernement méprisant doit être sanctionné.  Perdre sa majorité ramènerait peut-être le Roi Legault sur Terre.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc