• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Peter Mackay plus populaire qu’Erin O’Toole auprès des électeurs conservateurs potentiels

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Une majorité d’électeurs conservateurs potentiels croit que Peter Mackay est le meilleur choix pour devenir le prochain chef du PCC, selon un sondage Mary/Blue commandé par le National Post.

Selon ce coup de sonde, l’ancien ministre de la Défense, sous le gouvernement Harper, est le mieux placé en ce moment pour séduire les électeurs conservateurs et les gens tentés de voter conservateur. Cela étant dit, ce sont les membres du parti qui éliront le chef au mois d’août et une très faible proportion des électeurs qui votent pour un parti en détiennent aussi une carte de membre. De plus, les membres d’un parti politique sont en général plus campé dans leurs positions que l’électeur moyen ce qui laisse croire qu’Erin O’Toole qui se positionne comme un « vrai bleu » performerait beaucoup mieux si l’on sondait uniquement les membres. Tout de même, cette avance considérable est impressionnante en fin de course et témoigne de la grande notoriété de M. Mackay auprès des électeurs, mais surtout de ses meilleures chances de gagner une élection générale qui pourrait être déclenchée dès cet automne.


Selon John Wright, le vice-président directeur de Maru/Blue Public opinion, estime que l’ancien ministre conservateur est le candidat le plus connu du grand public. Cela lui permet d’obtenir de bons chiffres sur le plan régional.

M. Mackay est le premier choix de 55% des potentiels électeurs conservateurs. Erin O’Toole arrive deuxième avec 25% des voix.
Le Parti conservateur a annoncé que 269 469 membres du parti sont éligibles au scrutin. Ils doivent voter avant le 21 août prochain. Le nouveau leader conservateur sera annoncé après le dépouillement des bulletins de vote.

De plus, en ce qui concerne les électeurs canadiens en général, Mackay est aussi en tête avec 51% des voix contre 25% pour son adversaire ontarien.


Le prochain chef du Parti conservateur pourrait devoir se préparer pour une campagne électorale automnale. Les partis d’opposition risquent de faire tomber le gouvernement sur l’affaire WE Charity et plonger le pays dans une campagne électorale hâtive.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

La Chine condamne à mort un autre Canadien

La Chine a condamné à mort un troisième citoyen canadien pour des accusations liées au traffic de stupéfiants. Cette décision s’inscrit dans le cadre du

OPINION: Pourquoi Peter MacKay va gagner

Ce n’est pas seulement parce qu’il a reçu l’appui de 61 députés ou sénateurs qu’il va remporter la course au leadership du Parti conservateur. Ni

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc