• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Plusieurs provinces opposent Trudeau sur la Loi sur les situations d’urgence

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Plusieurs premiers ministres provinciaux se sont prononcés contre le projet du premier ministre Justin Trudeau d’invoquer la Loi sur les mesures d’urgence pour faire face aux manifestations nationales de convois réclamant la fin des restrictions du COVID-19.

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a été le premier à s’exprimer contre cette proposition après une réunion des premiers ministres lundi. M. Kenney a déclaré que les pouvoirs d’urgence fédéraux ne seraient pas nécessaires pour que l’Alberta puisse faire face à la situation.

“Ce n’est pas nécessaire, du moins pour l’Alberta. Nous avons tous les pouvoirs statutaires et la capacité opérationnelle nécessaires pour l’application de la loi “, a déclaré M. Kenney.

M. Kenney a ajouté que le fait d’invoquer la loi pourrait enflammer davantage les manifestants. Il a déclaré que si M. Trudeau allait de l’avant avec la décision d’invoquer la Loi sur les urgences, il demanderait qu’elle ne s’applique pas à l’Alberta.

Certains camionneurs ont établi un barrage à la frontière entre Coutts et le Montana, où ils campent depuis plusieurs semaines maintenant. Après avoir fait état de 11 arrestations et de la découverte d’une cache d’armes et de munitions sur le site, M. Kenney a déclaré que la GRC procéderait lundi à la levée de la manifestation frontalière.

Pendant ce temps, le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a pris la parole sur Twitter peu après la réunion des premiers ministres de lundi matin pour annoncer sa propre opposition aux pouvoirs d’urgence fédéraux.

“Les blocages illégaux doivent cesser, mais la police dispose déjà d’outils suffisants pour faire respecter la loi et lever les blocages, comme elle l’a fait ce week-end à Windsor”, a tweeté Moe.

“Par conséquent, la Saskatchewan ne soutient pas le gouvernement Trudeau qui invoque la Loi sur les urgences. Si le gouvernement fédéral va de l’avant avec cette mesure, j’espère qu’elle ne sera invoquée que dans les provinces qui le demandent, comme la loi le permet.”

Le premier ministre du Québec, François Legault, et la première ministre du Manitoba, Heather Stefanson, ont également exprimé leur opposition au plan.

“Nous ne souhaitons pas avoir un état d’urgence au Québec. Ce n’est pas nécessaire, et il est temps de rassembler, pas de diviser”, a déclaré M. Legault lundi.

M. Stefanson a déclaré l’opposition du Manitoba dans un communiqué de presse, en disant : ” Je ne suis pas actuellement convaincu que la Loi sur les urgences devrait être appliquée au Manitoba. La situation de Winnipeg est très différente de celle d’Ottawa. La situation à la frontière d’Emerson est très différente de celle qui prévaut à Windsor.”

La Loi sur les urgences – qui a été adoptée en 1988 pour remplacer la Loi sur les mesures de guerre – permet au gouvernement fédéral de déclarer une urgence avec l’approbation du Parlement.

En vertu de cette loi, le gouvernement serait en mesure de coordonner les interventions provinciales et d’obtenir le pouvoir d’interdire les rassemblements publics, de réquisitionner les services publics et d’imposer des amendes et des peines d’emprisonnement aux personnes qui enfreignent l’ordre public.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a déclaré qu’il était favorable à ce que Trudeau invoque cette loi.

“Je soutiendrai le gouvernement fédéral dans toutes ses propositions visant à ramener la loi et l’ordre dans notre province”, a déclaré M. Ford lundi.

Selon la législation, M. Trudeau n’a pas besoin de l’approbation des premiers ministres provinciaux pour invoquer la Loi.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC