• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Québec Nouvelles RAMASSE l’influence-vapoteuse

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

DÉCRYPTAGE/Vanessa Sicotte, mieux connu sous le nom de l’influenceuse-vapoteuse, a récemment fait parler d’elle dans un vidéo viral où elle est vue en train de conduire après avoir supposément consommé de l’alcool fort avec ses amis. Le lendemain, elle nous a affirmé qu’il s’agissait en fait d’une mise en scène. Québec Nouvelles n’a pas été très convaincu par cette explication et propose quelques questions afin de faire la lumière sur l’événement.

Toutes les images utilisées dans cet article ne sont aucunement liées à Vanessa Sicotte. Toute ressemblance avec la principale intéressée ne serait que pure coïncidence.

Malheureusement, la vidéo compromettante n’est plus disponible en ligne.

Au début du vidéo, une des filles tombe sur le dos et part à rire suite à sa chute. On ne voit aucune réaction de douleur sur son visage lors de l’incident.

Selon le professeur de psychologie de l’Université Picardie Jules-Vernes spécialisé sur les effets de l’alcool, Mickael Naassila, la consommation d’alcool a un effet analgésique sur le corps. Citation : Ces effets de l’alcool sont dus au fait que l’alcool modifie la fonction de récepteurs ou de canaux ioniques situés sur les neurones de la moelle épinière impliqués dans la perception de la douleur

Il est à noter que Vanessa Cosi affirme qu’aucune personne dans le vidéo n’a consommé d’alcool cette soirée là.

Si la fille dans la vidéo n’a pas consommé d’alcool, comment expliquer cette réaction suite à sa chute ?

L’influence-vapoteuse est vue dans le vidéo bouteille de vodka à la main. Elle affirme qu’il s’agit en réalité d’eau dans la bouteille. Pour argumenter son point, elle explique ne pas être capable de boire de la vodka d’un coup.

Cependant, le vidéo ne la montre pas en train de boire la bouteille d’un trait. Elle en prend quelques gorgées dont on ne connait pas la grosseur. Elle aurait très bien pus mettre sa langue pour éviter de prendre une trop grande gorgée. De plus, sous l’effet de l’alcool, la douleur est moins forte.

Il y a par contre une des filles qui en prend une gorgée et qui a une réaction de brûlure exactement comme produit de l’alcool fort. C’est une réaction très spontanée et naturelle. C’est plutôt louche.

Vanessa Cosi affirme avoir consommé des shooters de jus de canneberge au bar dans les stories précédents la vidéo. Est-il possible d’avoir une preuve ? Peut-on voir une facture ou un historique de transfert ?

L’influence-vapoteuse affirme qu’elle souhaitait ajouter un aspect éthique à son concept d’alcool au volant et donner une partie de l’argent gagné à un organisme.

Si l’on veut faire un stunt publicitaire en faveur d’une cause, il serait normal de consulter avant l’organisation concernée pour voir s’il y a quelque chose à faire. Or, ce n’est pas ce qui s’est produit. Au contraire, l’organisme Point final a refusé l’offre de don de Vanessa Sicotte.

Pourquoi n’a-t-elle pas contacté l’organisme avant sa mise en scène ?

Un autre élément est que l’influence-vapoteuse affirme avoir été à la police avant de réaliser sa scène. Elle dit même avoir contacté les relations médias pour qu’ils ne partent pas d’enquête si la vidéo se retrouvait dans les médias.

Bon premièrement, les relations médias de la police ne servent pas à écouter les nouvelles. Ce sont des agents de police normaux qui répondent aux questions des journalistes par rapport aux faits divers comme les accidents de la route, les noyades, les incendies etc. puis qui écrivent des communiqués de presse à l’occasion. Ça n’a aucun rapport avec ce qu’elle raconte.

Si Vanessa Sicotte est allé à la police avant de tourner sa scène, comment explique-t-elle cette réaction du SPVM ?

L’influenceuse affirme que le fait qu’elle soit allé voir la police est une preuve qu’il s’agit d’une mise en scène. Elle peut tout aussi bien y être allé pour tenter d’adoucir la situation en sachant qu’elle se retrouve dans les problèmes. De plus, pourquoi est-ce que la police de Mirabel a ouvert une enquête si elle est supposé être déjà au courant ?

Nous attendons des réponses.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

La GRC dans les téléphones cellulaires

La GRC affirme avoir obtenu des mandats pour utiliser des outils qui collectent des messages texte et des courriels et peuvent allumer à distance des