• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Résultat des élections partielles au fédéral : les libéraux sont en perte de vitesse !

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Hier, deux élections partielles ont eu lieu dans deux forteresses libérales en Ontario. Dans Toronto-Centre, la candidate libérale Marci Ien a obtenu 41 % des voix et la nouvelle cheffe du Parti vert du Canafa Annamie Paul a terminé deuxième avec un surprenant 33 % des voix. Le candidat du NPD est arrivé troisième avec 17 % des votes. Également, dans York-Centre, la lutte a été serrée entre le PLC et le PCC. Le libéral Ya’ara Saks a gagné avec 45 % des voix contre 42 % pour le conservateur Julius Green. Ce n’est pas des victoires convaincantes pour les libéraux. Allons voir cela de plus près.

Tout d’abord, dans Toronto-Centre, le Parti vert du Canada a fait un bond fulgurant, passant de 7 % en 2019 à 33 % hier soir. La montée verte s’est faite au détriment du NPD qui a terminé loin derrière. La nouvelle cheffe du parti Annamie Paul a offert une belle performance. J’estime que cette dernière va faire progresser le PVC dans les intentions de vote. Elle est parfaitement bilingue et est un visage connu de la gauche canadienne. À mes yeux, si elle dirige bien son parti, les verts pourraient devenir la première force progressiste au Canada. Si cela se concrétise, l’existence du NPD sera menacée. De plus, ce parti stagne et son appui au PLC au parlement pourrait inciter l’électorat progressiste à opter pour autre chose, le Parti vert du Canada. Si le PVC devient compétitif, cela ne sera pas une bonne nouvelle pour le Parti libéral. Aux prochaines élections, ces deux partis pourraient se diviser le vote de gauche et ainsi permettre au Parti conservateur de se faufiler. Cela pourrait arriver dans certains comtés en Ontario et en Colombie-Britannique.

Ensuite, dans York-Centre, le PLC a vu ses appuis baisser de cinq points, passant de 50 % à 45 %. Tandis que les conservateurs ont fait un bond de six points par rapport au scrutin de 2019, 36 % à 42 %. Le parti de droite avait gagné cette circonscription en 2011 et peut espérer faire de même aux prochaines élections générales. Il faut aussi souligner le fait que Maxime Bernier a obtenu 3,5 % des voix dans ce comté. Donc, l’ancien député de Beauce a coûté la victoire aux conservateurs et permis la réélection des libéraux. Est-ce qu’il ne se rend pas compte que son parti est un allié indirect des libéraux ?

En terminant, les résultats de ces deux élections complémentaires démontrent que le PLC est en perte de vitesse. Si le PVC continue sur sa lancée, la division du vote progressiste à Vancouver et Toronto pourrait être bénéfique pour les conservateurs. Dans les couronnes de la ville Reine, le PCC pourrait profiter de l’insatisfaction du gouvernement Trudeau et faire des gains. Est-ce que la tendance du vote libéral à la baisse va se poursuivre ? Seul le temps nous le dira.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc