• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Selon le secrétaire d’État américain des « preuves énormes » relient la COVID-19 à un laboratoire de Wuhan en Chine

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Michael Pompeo
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le secrétaire d’État américain Michael Pompeo affirme qu’il y a de « preuves énormes » que la pandémie de coronavirus a bel et bien débuté dans un laboratoire de Wuhan en Chine, qui est l’épicentre de la crise actuelle.

Les autorités chinoises auraient refusé que des scientifiques internationaux aient accès au site afin d’éviter de savoir ce qui s’est réellement passé dans ce laboratoire.

Depuis des semaines, les États-Unis accusent le régime communiste d’être responsable de la pandémie. Le président Trump a dit que la Chine va devoir payer très cher pour sa responsabilité de cette crise sanitaire historique.

De son côté, le gouvernement Trudeau refuse toujours de condamner la Chine.

Est-ce que cette nouvelle information va forcer Ottawa de changer sa position vis-à-vis du géant chinois ?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables

COVID-19 — Les dommages collatéraux du confinement…

La solitude pour certain, la vie de famille transformée pour d’autres, des couples à bout de nerfs, d’autres qui se redécouvrent enfin, des ainés seuls plus que jamais, des enfants négligés, des femmes battues, des gens agonisants à l’hôpital séparés des leurs, nos « anges gardiens au front » qui ont choisi de devenir utiles plus que jamais au détriment de leur famille… Certaines vies qui se brisent, des familles démunies, des milliers de gens qui ne savent pas s’ils retrouveront leur gagne-pain. Tellement de dommages collatéraux.

  • Autres articles de québec nouvelles