• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Shinzo Abe assassiné !

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

L’ancien premier ministre japonais Shinzo Abe a été assassiné vendredi par balle en plein rassemblement électoral à Nara (ouest).

Shinzo Abe a été celui qui est resté le plus longtemps premier ministre au Japon: il a en effet été à ce poste en 2006-2007, puis de nouveau de 2012 à 2020. 

Il avait été contraint de démissionner pour des raisons de santé, mais était resté très influent au sein du Parti libéral-démocrate (PLD, droite nationaliste) qu’il avait dirigé. 

Tetsuya Yamagami, un chômeur de 41 ans, a avoué avoir délibérément visé M. Abe, expliquant en vouloir à une organisation à laquelle il croyait qu’il était affilié, a annoncé la police.

Cette dernière a refusé de donner des détails sur l’«organisation particulière» mentionnée par le tireur présumé, car des investigations sont en cours à ce sujet, mais plusieurs médias japonais ont évoqué un groupe religieux.

Le suspect a été photographié sur les lieux tenant un grand objet carré noir qui semblait avoir deux barillets.

Des agents en tenue de protection ont de leur côté commencé à fouiller son domicile en fin d’après-midi et ont confisqué «plusieurs objets ressemblant à des armes à feu fabriquées artisanalement».

«Le premier tir a fait le bruit d’un jouet. (Shinzo Abe) n’est pas tombé et il y a eu une grosse détonation. Le deuxième tir était plus visible, on pouvait voir une étincelle et de la fumée», a-t-elle ajouté. Après le deuxième tir, des gens ont entouré la victime tombée sur le sol «et lui ont fait un massage cardiaque».

Le suspect a raconté aux policiers qu’il avait travaillé pour la Force d’autodéfense maritime – la marine japonaise – pendant trois ans à partir de 2002.

Le chef du gouvernement japonais Fumio Kishida a qualifié d’«acte barbare» et «absolument impardonnable» l’assassinat de son ancien mentor politique dont il a été ministre des Affaires étrangères de 2012 à 2017.

Les préparatifs électoraux se poursuivront, a-t-il toutefois affirmé. «Nous devons absolument défendre les élections libres et équitables, qui sont le fondement de la démocratie (et) nous ne céderons jamais à la violence».

Source : AFP

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

La GRC dans les téléphones cellulaires

La GRC affirme avoir obtenu des mandats pour utiliser des outils qui collectent des messages texte et des courriels et peuvent allumer à distance des