• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Trudeau préfère-t-il le Venezuela aux États-Unis ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Justin Trudeau participe au Sommet des Amériques alors que Joe Biden en a été exclu. Il n’a pas été en mesure de dire s’il approuvait ou non cette exclusion de son partenaire américain.

On pourrait arrêter l’article là, mais voici les détails :

Trudeau reconnaît que certains pays de l’hémisphère occidental sont «moins partageant les mêmes idées» que d’autres.

« Il est extrêmement important que nous ayons l’occasion de dialoguer avec nos partenaires hémisphériques, certains partageant les mêmes idées, d’autres moins », a déclaré Trudeau lors d’une conférence de presse lundi à Ottawa. “Parler des problèmes importants que nos peuples ont en commun, qu’il s’agisse des pressions migratoires, du changement climatique, de la propagation de cette pandémie, c’est un moment important pour nous de nous rassembler.”

Les trois – migration, changement climatique et rétablissement après la pandémie – devraient être à l’ordre du jour du sommet d’une semaine alors que le Premier ministre partira pour Los Angeles plus tard dans la journée.

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a déclaré lundi qu’il sauterait le sommet, livrant un camouflet au président américain pour sa décision d’exclure Cuba, le Venezuela et le Nicaragua. Les États-Unis ne considèrent pas ces trois nations comme des démocraties.

“Il ne peut pas y avoir de Sommet des Amériques si tous les pays du continent n’y participent pas”, a déclaré Lopez Obrador aux journalistes lors de son point de presse quotidien lundi. “Ce serait continuer avec la vieille politique interventionniste, de manque de respect pour les nations et leurs peuples.”

Le dirigeant mexicain, qui entretient des relations chaleureuses avec les gouvernements de gauche de la région, s’est récemment prononcé en faveur du régime cubain, s’est rendu à La Havane le mois dernier et a déroulé le tapis rouge pour son président Miguel Diaz-Canel à Mexico. il y a moins d’un an.

Lopez Obrador a qualifié le parti républicain de responsable du tumulte diplomatique, affirmant que le GOP et la communauté cubaine américaine sont derrière la position ferme du pays sur l’île communiste, y compris l’embargo commercial en vigueur depuis 60 ans.

“C’est une politique en place depuis des décennies, mais si vous n’en dites pas assez, ils n’obtiendront pas de solution”, a déclaré Lopez Obrador, tentant d’adoucir le camouflet en envoyant “un câlin au président Biden”.

L’attachée de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre, a rejeté lundi l’idée que la décision de Lopez Obrador d’éviter le sommet est un signe de déclin de l’influence américaine dans l’hémisphère.

« Les États-Unis restent la force la plus puissante dans la conduite d’actions hémisphériques pour relever les principaux défis auxquels sont confrontés les peuples des Amériques – inégalités, santé, climat et sécurité alimentaire », a déclaré Jean-Pierre.

« Le président doit s’en tenir à ses principes. Il pense qu’il doit s’en tenir à ses principes et ne pas inviter de dictateurs, mais nous pouvons toujours avoir une conversation approfondie – il y a un ordre du jour chargé où il va être très occupé.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a déclaré mardi que les trois pays ne devraient pas être empêchés de faire entendre leur voix lors du sommet simplement parce que Biden a “des opinions politiques différentes”.

« Les préoccupations soulevées au sujet des droits de la personne sont toujours importantes à prendre en compte, mais ce n’est pas une raison pour refuser à ces pays la participation à un Sommet des Amériques. Je pense que c’était la mauvaise décision », a déclaré Singh aux journalistes à Ottawa.

“Je comprends pourquoi le président du Mexique proteste”, a-t-il ajouté. « Le Canada devrait également indiquer clairement qu’il appuie la participation de ces trois pays.

Plusieurs milliers de migrants ont commencé à marcher avant l’aube dans le sud du Mexique mardi, couvrant le sol avant la chaleur de la journée et alors que les autorités ne montraient pas encore de signes d’essayer de les arrêter.

La plus grande caravane de migrants de l’année a fourni une illustration vivante aux dirigeants régionaux réunis pour le Sommet des Amériques des défis auxquels les gouvernements sont confrontés dans la gestion des flux d’immigration.

De nombreux migrants eux-mêmes avaient des préoccupations plus urgentes, comme mettre leur famille en sécurité et trouver du travail.

Maria Jose Gomez, 24 ans, et Roselys Gutierrez, 25 ans, un couple du Venezuela, ont déclaré avoir quitté la Colombie après y avoir été victimes d’homophobie et d’agressions physiques. Ils sont arrivés il y a une semaine dans la ville de Tapachula, dans le sud du Mexique, près de la frontière avec le Guatemala, et ont rejoint la caravane lors de son départ lundi. Gomez marchait mardi avec le drapeau arc-en-ciel et Gutierrez avec celui du Venezuela.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Nègres blancs d’Amérique : abolissons le CRTC !

ÉDITORIAL/Québec Nouvelles s’oppose vivement à la position du CRTC d’exiger des excuses de Radio-Canada pour l’utilisation du mot ”nègre” en onde alors que l’invité prononçait

Les pompiers pyromanes de Radio-Canada

Il y a quatre jours, on apprenait que le CRTC avait émis un blâme envers Radio-Canada pour une mention en 2020 du titre du livre

Grève chez Agropur, Vache alors !

Deux millions de litre de lait ont été jeté en quelques jours en raison d’un conflit de travail à la fromagerie d’Agropur. Les employés de

Le prix du pétrole pourrait encore tripler!

Un analyste de JP Morgan affirmait récemment dans un article de Bloomberg que le prix du baril, qui tourne autour de 111$ aujourd’hui, pourrait atteindre

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

Nègres blancs d’Amérique : abolissons le CRTC !

ÉDITORIAL/Québec Nouvelles s’oppose vivement à la position du CRTC d’exiger des excuses de Radio-Canada pour l’utilisation du mot ”nègre” en onde alors que l’invité prononçait

Grève chez Agropur, Vache alors !

Deux millions de litre de lait ont été jeté en quelques jours en raison d’un conflit de travail à la fromagerie d’Agropur. Les employés de

Bonne fête du Canada!

Nous souhaitons une bonne fête du Canada à tous les Canadiens et Canadiennes! Et pour ceux qui auraient déménagé ; de belles années de bonheur