• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Un comité d’excuses nationales au fédéral

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le gouvernement Trudeau n’est n’est pas à ses premières excuses mais saviez-vous qu’il a même formé un comité dédié à cette question ?

OTTAWA – À la fin de la semaine dernière, la ministre de la Défense Anita Anand a tweeté qu’elle avait rencontré les coprésidents d’un «comité consultatif national sur les excuses» pour discuter de son «rapport final et de ses recommandations» concernant les prochaines excuses du gouvernement.

Mais contrairement à ce qu’implique le nom extrêmement large et vague du National Apology Advisory Committee (NAAC), il a en fait été créé pour conseiller le gouvernement sur une seule excuse : aux membres, familles et descendants du bataillon de construction n° 2, également connu sous le nom de le « bataillon noir ».

“Ce n’est que pour le problème en question (Black Battalion)”, a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense nationale, Dan Lebouthillier, dans un courriel. “Ce n’est pas pour toutes les excuses.”

Bien sûr, c’est loin d’être les premières excuses du gouvernement libéral depuis sa première élection il y a près de sept ans. Et ce n’est pas la première fois qu’il met en place un groupe consultatif sur la manière d’en mener un.

Par exemple, en 2017, le gouvernement a mis sur pied un conseil consultatif de 11 personnes pour guider les futures excuses aux membres de la communauté LGBTQ2+. La même année, il a présenté des excuses aux victimes de la « purge homosexuelle » dans la GRC et les forces armées il y a des décennies, ainsi que des excuses distinctes aux victimes autochtones du tristement célèbre système des pensionnats. Il y a eu au moins cinq autres excuses à divers groupes – principalement autochtones – depuis lors.

Anand devrait présenter les excuses et honorer les membres du Black Battalion à Truro, en Nouvelle-Écosse, le 9 juillet.

Les excuses sont liées au large rejet des hommes noirs qui tentent de rejoindre les forces armées canadiennes pendant la Première Guerre mondiale « en raison des attitudes racistes et du racisme systémique répandus dans nos gouvernements et nos militaires », selon un communiqué du gouvernement la semaine dernière.

Souriez, c’est vous qui payez.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

La GRC dans les téléphones cellulaires

La GRC affirme avoir obtenu des mandats pour utiliser des outils qui collectent des messages texte et des courriels et peuvent allumer à distance des