• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Une employée séniore du Parti Libéral du Canada demande d’abolir la GRC

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Une employée haut-placée du Parti Libéral du Canada servant de conseillère aux communications du ministre Navdeep Bains sous le cabinet Trudeau a appelé à l’abolition de la GRC.

Sur ses réseaux sociaux, Mollie Anderson demande que la commissaire de la GRC, Brenda Lucki, soit renvoyée pour avoir d’abord nié qu’il y avait du racisme systémique au sein de l’institution.

Elle a par après demandé qu’on abolisse la GRC.

« Brenda Lucki devrait être renvoyée immédiatement et la GRC devrait être abolie. »

Cette mouvante transpire d’un appel radical à l’abolition des forces policières aux États-Unis (Defund the Police).

Les militants de la gauche radicale croient que la police est inévitablement raciste en tant qu’institution et devrait être abolie de toute part.

Ce discours est prôné notamment par l’organisme politique Black Lives Matter.

Il est surprenant de voir que cette mouvance radicale a fait son chemin jusqu’en politique canadienne, mais il n’est pas étonnant de considérer que Justin Trudeau et les libéraux tolèrent ce genre de discours.

Il faut rappeler que Justin Trudeau croit que le racisme systémique est présent dans « toutes les institutions canadiennes », et que selon la ministre de la Santé libérale, le Canada est aux prises avec une pandémie de « racisme ».

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

BOISVENU : Présentation de mon mémoire sur la réforme de l’Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels

J’ai présenté mon mémoire devant la Commission des interventions particulières relativement au PL84 (Loi visant à aider les personnes victimes d’infractions criminelles et à favoriser leur rétablissement), déposé le 10 décembre dernier à l’Assemblée nationale, lequel projet de loi vise à réformer l’IVAC (Indemnisation des Victimes d’Actes Criminels).

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles