• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

2 800 migrants illégaux sont entrés par le chemin Roxham en décembre

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

De nouvelles statistiques révèlent que 2 800 migrants illégaux sont entrés au Canada par le chemin Roxham en décembre, un mois seulement après que le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé sa réouverture.

Selon CTV News, ce chiffre est presque trois fois plus élevé qu’en novembre, où l’on avait enregistré 832 passages à ce poste controversé.

Le 22 novembre, M. Trudeau a rouvert le point d’entrée non autorisé aux réfugiés et aux demandeurs d’asile après qu’il ait été fermé en raison de la pandémie de COVID-19. Les autorités frontalières ont indiqué que seulement 96 personnes avaient été admises au chemin Roxham en octobre.

Comme le rapporte en exclusivité True North, les migrants non vaccinés sont autorisés à entrer librement dans le pays sans passeport de vaccination, tandis que les Canadiens non vaccinés se voient interdire de quitter le pays par voie aérienne ou terrestre.

La porte-parole de l’Agence des services frontaliers du Canada, Sandra Boudreau, a déclaré que les demandeurs d’asile sont acceptés “quel que soit leur statut vaccinal”.

“On demande aux demandeurs d’asile de présenter une preuve de vaccination s’ils ont été vaccinés”, a déclaré Mme Boudreau à True North. “Les personnes non vaccinées seront autorisées à entrer si elles présentent une demande d’asile, mais devront respecter toutes les obligations de santé publique du COVID-19, y compris toutes les exigences en matière de dépistage.”

À ce jour, environ 60 000 passages illégaux de la frontière ont eu lieu à des points d’entrée non autorisés.

Une décision récente de la Cour d’appel fédérale a confirmé le droit du Canada de renvoyer les demandeurs d’asile des États-Unis, notant qu’une telle mesure ne violerait pas les droits de la Charte.

La décision a également conclu que l’Entente sur les tiers pays sûrs entre le Canada et les États-Unis, qui régit les demandes d’asile entre les deux pays, était constitutionnelle.

“Les personnes qui arrivent aux États-Unis doivent demander le statut de réfugié aux États-Unis en vertu de la loi américaine”, peut-on lire dans le jugement. “Ils ne peuvent pas quitter les États-Unis et demander le statut de réfugié au Canada à un point d’entrée terrestre. S’ils le font, le Canada peut refuser de prendre en compte leur demande de statut de réfugié et, s’ils n’ont aucun autre fondement juridique pour rester au Canada, les renvoyer aux États-Unis.”

Malgré la position de la cour, Trudeau a continué à refuser de refouler les demandeurs d’asile qui arrivent à des postes frontaliers illégaux.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC