• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Crise aux Pays-Bas ; un “convoi de la liberté” néerlandais?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Depuis le 10 juin, c’est la crise aux Pays-Bas en raison d’une décision, controversée chez les agriculteurs, de réduire drastiquement les émissions d’azote. Au point où la police a déjà eu à tirer des balles réelles contre un tracteur agricole prenant part aux manifestations. Ce qui pousse Hugues Maillot du Figaro à poser cette question : s’agit-il de l’équivalent néerlandais des Gilets Jaunes français? D’ici, nous pourrions oser la même comparaison avec le Convoi de la liberté.

 Le projet vert du gouvernement néerlandais de réduire ce type d’émissions se résume comme suit : une réduction de 70% des émissions d’azote, formées principalement par le NO2 venant des voitures, le N20 provenant des engrais et effluents d’élevage lors du pâturage et le NH3 provenant des déjections animales[1]. En bref, un projet qui touche particulièrement le secteur agricole, qui, en Occident, est déjà aux prises avec de grandes difficultés.

Les Gilets Jaunes et Houellebecq l’avaient évoqué en France, et au Québec, une crise des suicides d’agriculteurs est probablement encore trop discrète… Mais de manière générale, ça ne va pas bien dans les campagnes occidentales.

En faisant un lien avec les convois de la libertés canadiens ayant secoués le pays cet hiver, et dans le même article du Figaro, Maillot rappelle l’analyse du professeur Maffesoli : « Il y a eu les bonnets rouges, les gilets jaunes, le convoi de la liberté, et maintenant cela : nous sommes entrés dans l’ère des soulèvements ».

Retour aux Pays-Bas, mais à l’été 2021 où Gideon van Meijeren, un jeune député récemment élu ayant pour la première fois la chance de poser une question au Premier Ministre, se sent floué par ce dernier et décide de le mettre K-O. Le jeune député, questionnant les déclarations officielles du Premier Ministre à l’égard du livre de Klaus Schwab « Covid-19, The Great Reset », semble surpris du déni affiché par le chef d’État malgré les correspondances rendues publiques :

Je ne saurais dire ce qui me rend aussi admiratif de la chose : le fait que ça confirme ma confiance toujours affichée envers la jeunesse et sa fougue, sa lucidité… Le fait que le premier ministre tente de réduire son argumentaire à un conspirationnisme en référence au 11 septembre – se trompant carrément de génération – ou bien serait-ce cette manière du Premier Ministre de se défendre en affirmant ouvertement que ses réponses à la réception de livres sont bidons, vides et ne témoignent en rien d’une véritable étude du livre offert… au risque de vanter des options « néo-communistes », selon les mots du jeune député.

Et que dire de cette ‘romance’ visuelle et mémétique ; de cette fille derrière lui, réalisant à quel point il dépèce et charcute le premier ministre par ses interventions aiguisées, et qui ne peut contenir ses rires et son admiration pour un court instant.

Un pur moment de gracieuseté politique et sociale pris sur le vif.


[1] Maillot, H. « Manifestations aux Pays-Bas : les raisons d’une colère qui enfle. » Le Figaro. https://www.lefigaro.fr/international/manifestations-aux-pays-bas-les-raisons-d-une-colere-qui-enfle-20220708

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Philippe Sauro-Cinq-Mars