Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
  • partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La commissaire de la GRC Brenda Lucki aurait tenté de « compromettre » une enquête sur un meurtre de masse pour faire avancer les efforts de contrôle des armes à feu de Trudeau

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

La commissaire de la GRC, Brenda Lucki, a « fait la promesse » au ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, et au bureau du premier ministre de tirer parti des meurtres de masse des 18 et 19 avril 2020 pour faire adopter une loi sur le contrôle des armes à feu. Le porte-parole de Tous contre un registre québécois des armes à feu, Guy Morin, a qualifié cette action de ‘criminelle’.

Une semaine après les meurtres, Lucki a fait pression sur la GRC en Nouvelle-Écosse pour qu’elle divulgue les détails des armes utilisées par le tueur. Mais les commandants de la GRC en Nouvelle-Écosse ont refusé de divulguer ces détails, affirmant que cela menacerait leur enquête sur les meurtres.

Les objectifs du gouvernement Trudeau en matière de contrôle des armes à feu ont été énoncés dans un décret en conseil publié en mai 2020, et la législation les codifiant a été résumée dans le projet de loi C-21, qui a été déposé le mois dernier, mais la préoccupation en avril 2020 était de savoir dans quelle mesure la politique a menacé d’interférer avec une enquête policière transfrontalière sur la façon dont le tueur a réussi à obtenir et à faire passer en contrebande au Canada quatre armes à feu illégales utilisées pour commettre bon nombre des 22 meurtres.

La GRC a appris par la suite que le tueur avait payé un homme du nom de Neil Gallivan pour acheter un fusil d’assaut lors d’une exposition d’armes à feu en 2019 à Houlton, dans le Maine. Le tueur a également obtenu deux armes de poing illégales d’un ami proche et collectionneur nommé Sean Conlogue.

Aucune accusation n’a été portée contre Gallivan ou Conlogue, et on ne sait toujours pas pourquoi.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse Québec Nouvelles

Legault vous doit des baisses d’impôts

Nicolas Gagnon est directeur Québec à la Fédération Canadienne des Contribuables Plus de 2,8 millions de Québécois ont voté pour des partis politiques qui offraient