• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La rupture de l’alliance islamogauchiste marque-t-elle un tournant pour le wokisme?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

La guerre entre Israël et le Hamas a forcé beaucoup de gens à prendre position. S’il y a toujours eu des contradictions majeures dans le discours des militants woke, force est de constater que l’actualité donne constamment des munitions contre le wokisme. Mais pas seulement sur la question israélo-palestinienne, mais aussi sur la religion musulmane dans sa forme rigoriste. Voyons voir quelques raisons qui font que le wokisme vivra des moments très difficiles dans nos sociétés en ayant choisi de pactiser avec le diable.

On dit que la nature a horreur du vide. Nos sociétés ont largement délaissé le christianisme, parce qu’il était « contre les droits des femmes » ou qu’il empêchait le « droit à l’avortement ». Pourtant, il y a eu en quelques années une alliance contre nature entre des militants d’extrême gauche, et le fondamentalisme musulman qui s’incruste dans nos sociétés par le biais de l’immigration de masse. L’expression « islamogauchiste » utilisée en France peut sembler un raccourci intellectuel de certains idéologues conservateurs, mais pourtant, il recoupe une réalité tangible que l’on constate en Occident depuis une soixantaine d’années.

Il y a eu depuis la guerre d’indépendance d’Algérie cette alliance entre les communistes occidentaux et une mouvance islamiste en plein développement. Que cela soit en Algérie, qui a vu la gauche être anéantie par les islamistes durant les années 90, ou encore en Iran lorsque les communistes iraniens ont fait la révolution au profit des islamistes qui les ont ensuite éliminés, ou encore la conversion à l’Islam du terroriste tiers-mondiste Carlos, il semble se dessiner une constante entre certains courants de gauche et l’islamisme.

Cette alliance contre nature a maintenant du plomb dans l’aile. Depuis quelques années, dans les différents endroits qui voient les musulmans devenir majoritaires ou assez nombreux, ils disposent des gauchistes comme de vieilles guenilles sales. Dans la ville de Hamtranck au Michigan, plus de 70% de la population est d’origine bangladaise ou yéménite. Des pays qui ont en commun un islam rigoriste. Or, qu’est-ce qu’il se passe pour les gauchistes qui ont aidé la prise du conseil municipal par des islamistes? Les drapeaux arc-en-ciel ou LGBT sont maintenant bannis. Une trahison, vous dites? Nous leur disons depuis des années de se méfier de ces religieux fondamentalistes! Bien sûr, il ne faut surtout pas écouter la droite réactionnaire qui souhaite diviser le prolétariat, les damnés de la terre!

Ou plus près de chez nous, au Québec et en Ontario, de nombreuses manifestations ont eu lieu pour dénoncer l’enseignement des théories du genre à l’école. Le seul problème, c’est que les organisateurs sont des islamistes! Savez-vous au moins ce que les islamistes font aux personnes trans ou homosexuelles dans les pays conquis? Ce n’est vraiment pas joli! C’est ainsi que nous avons vu des scènes surréalistes entre islamistes et « antifascistes » qui les traitaient d’extrêmes droites! Trudeau lui-même est sorti sur la place publique pour dire à ces islamistes qu’ils sont « influencés par l’extrême droite », comme si ces gens n’étaient pas capables d’avoir leur propre idéologie sans qu’elle soit influencée par des gens dont l’existence est largement fantasmée par les libéraux.

Dans une courte vidéo partagée sur Facebook, on peut voir dans une mosquée en Palestine des centaines de fidèles assis sur les tapis qui écoutent un orateur. Celui-ci est questionné à savoir si les Palestiniens acceptent le fait d’être soutenus par des personnes LGBT. Celui-ci y va directement : aucune personne homosexuelle ne devrait vivre en Palestine, ni à Jérusalem ni à Gaza. Il répondait ainsi à ces jeunes écervelés qui manifestent avec des pancartes du genre « Queers for Palestine ». Nous voyons parfois circuler sur Facebook des images d’un mouton menacé par un loup, mais qui va dénoncer le « racisme anti-loups » car on a essayé de le mettre en garde contre le danger. Bien, en réalité, c’est exactement ça.

Plusieurs personnes savent qu’elles ne peuvent soutenir le Hamas ni l’islamisme en général, car celui-ci n’hésiterait pas à s’en prendre à eux s’ils en avaient l’occasion. Le wokisme est un serpent qui se mord la queue. À force d’absurdités, il finira par mourir comme une idéologie qui n’aura pas su faire la part des choses. Le wokisme blâme l’homme blanc pour de nombreux crimes contre l’humanité. Pourtant, ce sont des pays « blancs » qui furent les premiers à abolir l’esclavage. À donner des droits égaux aux femmes. À préserver la nature. Leurs contradictions finiront par les détruire. Et nous ne serons pas là pour les plaindre. Nous qui les avons avertis à de nombreuses reprises sur les dangers de s’allier avec le diable.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Québec, ville d’un seul projet

Nous apprenions dans les derniers jours que la ville de Québec enregistrait une décroissance économique pour la première fois en 20 ans. En effet, selon

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Anthony Tremblay