Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
  • partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La taxe Trudeau sur le carbone augmentera le 1er avril malgré le prix record de l’essence

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Les Canadiens peuvent s’attendre à des prix encore plus élevés à la pompe lorsque le gouvernement Trudeau ira de l’avant avec son projet de hausse de la taxe sur le carbone le 1er avril.

Cette hausse intervient alors que le prix de l’essence a atteint des sommets dans tout le Canada, certains quartiers du centre-ville de Vancouver payant désormais plus de 2 $ le litre.

L’augmentation de 25 % de la taxe fera passer le coût des émissions de gaz à effet de serre de 40 $ à 50 $ la tonne. Les libéraux ont déclaré qu’ils continueront à augmenter ce coût de 15 $ par an jusqu’en 2030, date à laquelle il devrait atteindre 170 $ par tonne. Cette augmentation aura également une incidence sur le prix des marchandises transportées au moyen de combustibles fossiles.

Certains politiciens, dont le maire de Brampton, en Ontario, Patrick Brown, exhortent le gouvernement fédéral à mettre un terme à la hausse de la taxe, en invoquant les prix sans précédent de l’essence qui frappent actuellement les Canadiens.

« Les problèmes d’approvisionnement causés par l’invasion brutale de l’Ukraine par Vladimir Poutine et d’autres pressions inflationnistes ont rendu l’énergie inabordable pour beaucoup. Annuler l’augmentation de la taxe sur le carbone dès maintenant est la bonne décision », a écrit M. Brown à la ministre des Finances Chrystia Freeland.

« Aucun nouveau fardeau ne devrait peser sur le dos des contribuables pendant une période de bouleversements économiques. »

« Ma politique a été cohérente tout au long de cette pandémie. Je ne veux pas de nouveaux impôts ni de nouveaux fardeaux sur le dos de nos familles et de nos petites entreprises », a déclaré M. Brown.

Hier, le député conservateur et candidat à la direction du parti Pierre Poilievre a déclaré que s’il était élu premier ministre, son gouvernement supprimerait la taxe fédérale sur le carbone et adopterait une approche axée sur la technologie pour lutter contre les changements climatiques.

« L’abolition de la taxe sur le carbone réduira le coût de la vie, les petites entreprises auront plus d’argent pour embaucher des travailleurs et fournir des biens abordables à leurs employés, et nous pourrons recentrer la politique environnementale sur les résultats réels, et non sur les revenus, et sur la technologie plutôt que sur les taxes « , a déclaré M. Poilievre.

En octobre, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a également averti que les prix de l’essence n’étaient « que le début » des malheurs des Canadiens en ce qui concerne les effets en aval de la taxe sur le carbone.

« La taxe sur le carbone est la pire taxe sur le dos des Canadiens qui ait jamais existé. Elle fait grimper le coût de l’épicerie, le coût du transport du point A au point B, le coût du transport des enfants au travail, je me suis battu contre cela jour après jour « , a déclaré M. Ford.

À ce jour, le gouvernement Trudeau n’a pas indiqué qu’il allait mettre fin aux augmentations prévues de la taxe sur le carbone.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Québec, ville d’un seul projet

Nous apprenions dans les derniers jours que la ville de Québec enregistrait une décroissance économique pour la première fois en 20 ans. En effet, selon

  • Nouvelles semblables