Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
  • partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

La voiture de fonction du ministre de la Justice volée pour la troisième fois

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Traduit de l’anglais. Article de Darren Major publié le 8 février 2024 sur le site CBC News.

Cette nouvelle intervient alors qu’Ottawa organise un sommet national pour discuter des moyens de lutter contre les vols de voitures.

Les responsables politiques et les forces de l’ordre sont confrontés à un nombre croissant de vols de voitures – et il semble que le bureau du ministre de la Justice du Canada soit également une cible populaire pour les voleurs.

La Toyota Highlander XLE appartenant au ministre de la Justice, Arif Virani, a été volée en novembre dernier, mais a été retrouvée par la suite, selon des documents déposés à la Chambre des communes la semaine dernière.

Il s’agit de la même voiture qui a été volée et retrouvée en février dernier lorsque David Lametti était ministre de la Justice. Une autre Toyota Highlander 2019 a été volée pendant le mandat de M. Lametti, en février 2021, ce qui fait de ce dernier incident la troisième fois que la voiture d’un ministre fédéral de la justice est volée au cours des trois dernières années.

Des véhicules appartenant au gouvernement et affectés à d’autres fonctionnaires fédéraux ont également été volés ces dernières années.

Une Toyota Highlander 2022 affectée au ministre de la Protection civile Harjit Sajjan a été volée en février dernier, alors qu’il était encore ministre du Développement international. Elle a été retrouvée par la suite.

Le Highlander 2019 du commissaire de l’Agence du revenu du Canada, Bob Hamilton, a été volé en 2022. Elle n’a toujours pas été retrouvée.

[…]

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré à l’assemblée que l’augmentation du nombre de vols au cours des dernières années était « alarmante ». Il a laissé entendre que les sanctions seraient plus sévères.

« Le crime organisé est de plus en plus effronté et le marché étranger des voitures volées est en pleine expansion », a-t-il déclaré.

À la question de savoir à quoi pourraient ressembler des sanctions plus sévères, M. Virani a répondu qu’Ottawa disposait déjà de mesures solides pour lutter contre les vols de voitures.

« À l’heure actuelle, le code [pénal] contient des dispositions relatives aux infractions de vol et aux infractions liées à la criminalité organisée. Il s’agit en quelque sorte de faire le lien entre les deux. Il s’agit de se pencher sur la question spécifique du carjacking, qui est malheureusement un phénomène nouveau ici au Canada, mais auquel nous devons nous attaquer », a-t-il déclaré.

[…]

Pour lire l’article dans sa forme originale

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

Québec, ville d’un seul projet

Nous apprenions dans les derniers jours que la ville de Québec enregistrait une décroissance économique pour la première fois en 20 ans. En effet, selon

  • Nouvelles semblables