• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le gouvernement Trudeau silencieux, refuse d’affirmer s’il va sanctionner Cuba

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Harrison Faulkner

Le gouvernement Trudeau ne semble pas disposé à cibler le régime communiste oppressif de Cuba par des sanctions ciblées contre les responsables de la répression des manifestants anticommunistes.

Selon Bloomberg, le ministre des Affaires étrangères Marc Garneau a refusé de commenter si le Canada allait appliquer des sanctions. Un porte-parole du bureau de M. Garneau a plutôt déclaré que l’ajout de sanctions est un outil potentiel disponible pour défendre les droits de la personne.

Jeudi, le département du Trésor américain a imposé des sanctions à plusieurs responsables cubains. Le président Joe Biden a déclaré que ce n’était “que le début” de la réponse américaine à la répression par le régime cubain de la récente vague de manifestants sur l’île.

“Je condamne sans équivoque les détentions massives et les simulacres de procès qui condamnent injustement à la prison ceux qui ont osé s’exprimer dans le but d’intimider et de menacer le peuple cubain pour le réduire au silence”, a déclaré M. Biden dans un communiqué.

Le Premier ministre Justin Trudeau a récemment été contraint de condamner la violence utilisée par les autorités cubaines pour faire taire les manifestants.

Lorsqu’on a demandé pour la première fois à Trudeau s’il condamnerait les horribles violations des droits de l’homme commises par le régime communiste, le premier ministre n’a pas eu un mot désagréable à dire sur le régime cubain.

“Le Canada a toujours été en amitié avec le peuple cubain. Nous avons toujours réclamé de plus grandes libertés et une meilleure défense des droits de la personne à Cuba”, a déclaré M. Trudeau, sans condamner catégoriquement le gouvernement cubain.

“Nous continuerons à être là pour soutenir les Cubains dans leur désir d’une plus grande paix, d’une plus grande stabilité et d’une plus grande voix pour la façon dont les choses se passent.”

L’opposition conservatrice demande au gouvernement Trudeau d’accélérer les demandes des Cubano-Canadiens pour parrainer des parents qui cherchent à quitter Cuba. Bien que le gouvernement n’ait pas abordé directement la proposition de Cuba, le bureau du ministre de l’Immigration, Marco Mendicino, a déclaré que le Canada continuerait à donner la priorité à la réunification des familles dans l’accueil des nouveaux arrivants.

Les groupes de défense des droits de l’homme estiment que des centaines de manifestants anticommunistes ont été emprisonnés à Cuba ces derniers jours. Le régime cubain a également coupé l’accès à Internet dans le but de réprimer les protestations.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC