• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les Canadiens réduisent leurs dépenses alors que l’inflation continue de grimper en flèche

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Jonathan Bradley

Selon un nouveau sondage, une grande majorité de Canadiens cherchent des moyens de réduire leurs dépenses alors que l’inflation les inquiète de plus en plus.

Les résultats d’un sondage publié par Léger la semaine dernière indiquent que 81 % des Canadiens croient que l’inflation est un problème très ou assez grave pour leur ménage. Le sondage poursuit en disant que l’augmentation du coût de l’épicerie et de l’essence est la plus ressentie.

Selon le sondage, la majorité des Canadiens pensent que le coût de la vie va continuer à augmenter. Il montre également que 86 % des répondants disent croire que l’inflation va augmenter, tandis que 84 % s’attendent à une hausse du prix de l’essence.

En outre, 86 % des Canadiens déclarent avoir réduit le gaspillage alimentaire pour faire fructifier leur argent, tandis que 83 % disent acheter des articles moins chers à l’épicerie pour faire face à l’augmentation du coût de la vie.

Le sondage suggère également que 76 % des Canadiens dépensent moins en articles ménagers en raison de l’inflation et que 75 % disent manger moins souvent au restaurant ou limiter les plats à emporter.

Le taux d’inflation au Canada en février était de 5,7 %, ce qui représente le taux le plus élevé que le pays ait connu depuis août 1991. Le prix de l’essence a augmenté de plus de 32,3 % par rapport aux chiffres de l’année précédente. Les prix des aliments au Canada ont augmenté de plus de 7,4 %.

“Si on a l’impression que tout devient plus cher, c’est parce que c’est le cas”, a déclaré l’économiste Royce Mendes de la société de services financiers Desjardins, basée à Montréal.

Les coûts immobiliers ne sont pas comptabilisés dans l’indice des prix à la consommation du gouvernement fédéral, bien que l’Association canadienne de l’immeuble ait indiqué que le coût de possession d’une maison en 2021 était 26 % plus cher par rapport à 2020.

Le sondage a été réalisé du 11 au 13 mars, auprès de 1 515 Canadiens âgés de 18 ans ou plus recrutés pour un panel en ligne. La marge d’erreur est de +/- 2,5 %, 19 fois sur 20.

Un sondage Ipsos réalisé en novembre indiquait que l’inflation et l’augmentation du coût de la vie étaient une priorité pour 78 % des Canadiens, qui s’inquiétaient de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de leur famille.

En ce qui concerne les parents canadiens, 60 % des personnes interrogées ayant des enfants de moins de 18 ans ont dit craindre de ne pas avoir assez d’argent pour nourrir leur famille.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC