• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les changements apportés à l’assurance-emploi vont coûter 13,5 milliards de dollars aux contribuables

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le Bureau parlementaire du budget (DPB) prévoit que les nouveaux changements apportés à l’assurance-emploi (Æ) coûteront aux contribuables 13,5 milliards de dollars au cours de la prochaine année.

Dans sa récente note sur les coûts législatifs, le DPB a déterminé que les changements apportés par le gouvernement à l’Æ, introduits en septembre après la fin de la PCU, coûteront 7,7 milliards de dollars pour cet exercice financier et 5,8 milliards de dollars l’année prochaine.

« La période d’admissibilité à la Prestation d’intervention d’urgence du Canada (PIRC) a pris fin le 26 septembre 2020. Pour soutenir ceux qui restent incapables de travailler, le gouvernement a apporté plusieurs modifications aux programmes réguliers, de maternité et parental de l’assurance-emploi (Æ) », indique le rapport.

Parmi les nouveaux changements, on note une diminution du nombre minimum d’heures de travail avant d’avoir droit à l’assurance-emploi, qui passe à 120.

La prestation minimale a également été portée à 500 dollars par semaine, comme pour la PCU. Les changements restent en vigueur jusqu’en septembre 2021.

En août, le gouvernement Trudeau a annoncé 37 milliards de dollars de nouvelles aides pour les Canadiens touchés par le coronavirus. Au début de ce mois, le DPB a conclu que le PCU avait coûté 77 milliards de dollars aux contribuables.

Même si le déficit augmente et que la dette fédérale s’alourdit, le gouvernement Trudeau n’a actuellement aucun plan pour équilibrer le budget ou réduire les dépenses.

En différentes occasions, le premier ministre Justin Trudeau et la ministre des Finances Chrystia Freeland ont refusé de manière flagrante de dire s’ils allaient limiter les dépenses.

Dans son estimation la plus récente, le directeur parlementaire du budget a estimé que la dette du Canada a atteint 1,45 billion de dollars.

Un récent sondage a révélé que 67 % des Canadiens pensent que le déficit doit être réduit. Le même sondage a révélé que 51 % des Canadiens pensent que le gouvernement Trudeau ne s’occupe que de leurs propres électeurs et non du bien-être du pays.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC