• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les libéraux ont donné 600 000 dollars à des influenceurs pour qu’ils fassent l’éloge du gouvernement

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

L’année dernière, les contribuables ont versé 600 000 $ à des influenceurs de médias sociaux pour qu’ils chantent les louanges du gouvernement libéral.

Selon le Blacklock’s Reporter, une enquête ministérielle déposée à la Chambre des communes a révélé que divers ministères avaient engagé des personnalités médiatiques pour complimenter le gouvernement sur les médias sociaux.

Les paiements ont été facturés comme des ” partenariats avec des créateurs sociaux ” et ont totalisé 610 900 $ en 2021. Les chiffres ont été initialement demandés par le député conservateur Warren Steinley.

Parmi ceux qui ont été payés pour chanter les louanges des libéraux, on retrouve la personnalité et investisseur de Dragon’s Den, Michele Romanow, ainsi que son partenaire Nicholas Duvernois, qui a reçu 120 000 $ pour promouvoir Exportation et développement Canada.

Le personnel fédéral a écrit que Romanow avait été engagée pour “donner vie à nos histoires de réussite”.

“Le plus grand risque que vous devriez prendre dans votre vie est le risque sur vous-même. Vous devriez toujours parier sur vous-même”, a écrit Romanow dans un message de motivation sur Facebook.

Le conférencier motivateur Kalen Dahlgren a également été engagé par le gouvernement pour promouvoir les ventes de pièces de la Monnaie royale canadienne. Le survivant de l’accident des Humboldt Broncos en 2018 a été payé 46 000 $ pour ses services.

Le ministère de la Santé et l’Agence de la santé publique du Canada ont également utilisé l’argent des contribuables pour promouvoir leur stratégie et leur vaccination COVID-19. Un total de 154 499 dollars a été versé par les agences pour des tweets et des posts Facebook favorables.

“La campagne d’influence a complété la stratégie globale du gouvernement du Canada visant à aider tous les Canadiens à prendre une décision éclairée sur les vaccins Covid-19”, a écrit le gouvernement fédéral.

Entre-temps, le ministère du Patrimoine canadien a versé 142 000 $ pour des tweets sur la fête du Canada et pour des concours de sculpture sur glace à Charlottetown, Corner Brook, Fort St. John, Halifax, Saskatoon et Winnipeg.

Dans le passé, le gouvernement fédéral a justifié le fait de payer pour une couverture médiatique positive. Selon une vérification de la fonction de communication de Ressources naturelles Canada effectuée en 2021, le gouvernement espérait ” tirer parti du pouvoir ” des médias sociaux à son avantage.

“Avec le rôle de plus en plus important des plateformes numériques, la vitesse à laquelle l’information voyage et les attentes des citoyens pour des informations opportunes et pertinentes, les communications ont de plus en plus d’impact sur les programmes politiques en temps réel, ce qui souligne davantage la nécessité de tirer efficacement parti du pouvoir du numérique afin d’atteindre les objectifs ministériels”, ont écrit les fonctionnaires du ministère.

Kris Sims, porte-parole de la Fédération canadienne des contribuables, a déclaré à True North que la campagne d’autopromotion du gouvernement Trudeau était “un gaspillage frivole de l’argent des contribuables”.

“Plus de 150 familles auraient pu acheter une fournaise toute neuve pour ce que nous avons payé à des célébrités en ligne pour chanter les louanges du gouvernement Trudeau”, a-t-elle déclaré. “Nous sommes endettés de plus de 1 000 milliards de dollars, et il est plus que temps pour les fédéraux de dégriser et d’arrêter leur cuite de dépenses.”

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC