• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’obligation de vaccination pour les camionneurs transfrontaliers augmente le coût des produits agricoles

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Par Cosmin Dzsurdzsa

Le président de l’un des plus importants groupes d’agriculteurs du Canada a confirmé au Parlement que le mandat de vaccination du gouvernement Trudeau pour les camionneurs transfrontaliers fait augmenter le coût des fruits et légumes.

Le président du groupe de travail sur le commerce et la commercialisation du Conseil canadien de l’horticulture (CCH), Quinton Woods, a déclaré aux parlementaires du Comité de l’agriculture de la Chambre des communes, le 28 février, que les restrictions frontalières imposées aux camionneurs non vaccinés réduisaient davantage l’offre de camionneurs disponibles.

Il a déclaré que cela avait aggravé les problèmes de chaîne d’approvisionnement auxquels les producteurs de fruits et légumes étaient déjà confrontés, les obligeant à répercuter le fardeau sur les consommateurs.

“L’un des défis les plus importants – et très opportun, compte tenu des événements récents – est la disponibilité des camions et des chauffeurs routiers. Ces pénuries existaient déjà avant la pandémie de COVID-19, mais l’introduction des nouvelles mesures frontalières a encore réduit l’offre de chauffeurs de camion disponibles pour transporter nos marchandises à travers les frontières internationales”, a déclaré M. Woods.

“Il est important de noter que les coûts associés à ces perturbations ne peuvent être entièrement supportés par des producteurs comme moi et que, dans la mesure du possible, nous devrons les répercuter sur les consommateurs. Malheureusement, ces augmentations, qui sont ressenties par le consommateur final, risquent de s’intensifier et de toucher davantage ceux qui peuvent le moins se le permettre.”

En janvier, les libéraux ont fait volte-face sur l’abrogation préalable du mandat de vaccination des camionneurs, plongeant le secteur du transport dans le désarroi. On estime que 26 000 camionneurs non vaccinés ont été retirés des routes internationales à la suite de cette décision.

Malgré les avertissements des dirigeants de l’industrie selon lesquels le mandat aurait une incidence sur le coût des marchandises et entraînerait des pénuries, le gouvernement libéral a maintenu le mandat, ce qui a déclenché le mouvement national Freedom Convoy.

M. Woods a également déclaré au comité que la montée en flèche du prix du carburant et des engrais contribue également à l’augmentation du coût des produits.

“L’une des plus importantes augmentations de coûts que nous avons constatées cette année est en fait le coût des engrais, certains producteurs faisant face à des augmentations allant jusqu’à 53 % “, a déclaré M. Woods.

Rien qu’au cours du mois dernier, le cours des actions de la société Nutrien Ltd. de Saskatoon a augmenté de 24 %, tandis que le coût des céréales a atteint 10 $ le boisseau, un record en 14 ans. Bien qu’en partie motivé par les sanctions économiques imposées à la Russie pour son invasion de l’Ukraine, le prix des engrais était déjà à des niveaux de crise avant l’invasion.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

État d’urgence : l’Alberta poursuit Trudeau !

Un tribunal fédéral a accordé à l’Alberta le statut d’intervenant pour soutenir l’Association canadienne des libertés civiles et le Fonds constitutionnel canadien dans leur contestation

La censure de l’internet ne passe pas

Twitter Canada a déclaré au gouvernement canadien que son plan de régulation des ”discours haineux” (lire ici, des discours pas assez woke) était digne de

Bonis à la SAQ, souriez c’est vous qui payez

Alors que les sociétés d’État n’ont aucune compétition, les dirigeants s’octroient des bonis de performance. Lors de l’exercice financier 2020-21, les cadres de la Société

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC