• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Opinion | Depuis mars 2020, le Québec n’est plus une démocratie

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Depuis mars 2020, le Québec n’est plus une démocratie. La Belle province est devenue une monarchie absolue. Le Roi François 1er règne en maître et gouverne par décret depuis maintenant 17 mois.

Au fil du temps, l’Empereur caquiste a mis en place des mesures liberticides comme le confinement, le couvre-feu et maintenant le passeport vaccinal. En conséquence, sa Majesté brime nos libertés. Comment le monarque réussit-il à gouverner de la sorte depuis mars 2020 ? La réponse est simple.

Tout d’abord, le législatif a abdiqué tous ses pouvoirs. Les élus du peuple ont abandonné les Québécois en laissant le Roi François 1er diriger le Québec d’une main de fer. En d’autres mots, le Québec n’est plus une démocratie, car il n’y a plus de parlement. Le pouvoir législatif est muselé et c’est le monarque qui dirige notre nation par décret. Honte aux 124 députés qui ont abandonné leurs responsabilités par lâcheté.

Il y a seulement Éric Duhaime, le chef du PCQ, qui a le courage de dénoncer les dérives du premier ministre. Il faut le remercier pour son excellent travail. Ici, une seule personne gouverne, l’Empereur Legault, comme en France dans le temps de Louis XIV. Ce dernier va continuer cela jusqu’aux prochaines élections en octobre 2022.

Ensuite, les Québécois ont délibérément laissé François Legault brimer leurs libertés. Le plus désolant dans cela est le fait qu’une majorité de Québécois appuie la gouvernance du Roi. Je vais le dire clairement, un peuple qui abdique ses libertés n’a pas d’avenir.

Force est de constater que le peuple québécois n’a pas d’avenir. Pour conclure, pendant combien de temps encore la nation québécoise va-t-elle laisser le Roi Legault brimer ses libertés? Malheureusement, le peuple dort au gaz. Je lance un message aux Québécois. RÉVEILLEZ-VOUS, BORDEL! Mais, cela n’arrivera jamais, car au Québec, ce sont les fous qui dirigent l’asile.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi

TRUMP : La justice américaine sous pression

Le ministère américain de la Justice est sous pression pour fournir une explication plus complète de la perquisition du FBI dans le domaine de Donald

  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc

Le retour du clivage souverainiste

De 1960 à 2018, les débats politiques québécois ont été monopolisés par le déchirant combat envers les indépendantistes et les fédéralistes. Tous les autres enjeux,

Pierre Hugues Boisvenu appuie Jean Charest

Jean Charest peut compter sur plusieurs appuis importants auprès des conservateurs québécois, dont le sénateur Pierre Hugues Boisvenu. Le sénateur appuie l’ancien chef conservateur pour

Entrevue avec Adrien Pouliot

Il y a un an, Éric Duhaime était couronné chef du Parti conservateur du Québec. Sous sa gouverne, le PCQ est devenu une force politique

Je soutiens Jean Charest

La course à la chefferie du Parti conservateur du Canada sera passionnante, car elle oppose deux bons candidats, Pierre Poilievre et Jean Charest. Le premier