• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Opinion | Le gouv. Legault est « autoritaire, arrogant, méprisant et incompétent »

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Lors de la dernière campagne électorale, la CAQ se présentait comme le parti du changement.  Avec elle, un vent de fraicheur allait s’abattre sur la Belle province.  Le 1er octobre 2018, la CAQ a pris le pouvoir pour la première fois.  Plus de deux ans après son triomphe, force est de constater que cette dernière représente bien le changement, mais pas celui tant souhaité par les Québécois.  Le gouvernement Legault n’a pas mis en place des réformes pour changer le modèle québécois qui est en ruine.  On a plutôt eu droit à un gouvernement autoritaire et idéologue. 

Tout d’abord, on a vraiment vu le vrai visage de ce gouvernement avec la crise sanitaire.  Depuis maintenant onze mois, le Québec est gouverné par un seul homme qui décide de tout.  Tous les dix jours, par décret, ce gouvernement renouvelle la supposée urgence sanitaire, et ce, sans débats.   Grâce à cela, François Legault s’est octroyé tous les pouvoirs. Dans l’histoire du Québec, jamais un chef de gouvernement québécois n’a été aussi puissant.   L’automne dernier, le premier ministre Legault a fermé des secteurs économiques (la restauration, les gyms, etc.).  Son geste était purement politique et cela n’avait rien à voir avec la science.  À cause de lui, des milliers d’entrepreneurs vont faire faillites, mais c’est le dernier des soucis de ce premier ministre autoritaire. 

Également, depuis octobre dernier, M. Legault nous impose un confinement radical que la Santé publique n’a jamais totalement approuvé.  Il a même eu le culot de mettre en place un couvre-feu inutile.  Ce gouvernement liberticide bafoue nos libertés et il en est fier. 

Ensuite, c’est un régime autoritaire qui dirige le Québec en ce moment.  Vous voulez une preuve.  Cette administration ne tolère pas la critique.  Quand quelqu’un ose critiquer et remettre en question ses politiques liberticides, François Legault l’attaque en le traitant de complotiste, d’imbécile et appelle même à la censure.  Éric Duhaime, Radio X, Gabriel Nadeau Dubois et le député libéral de Nelligan Monsef Derraji ont goûté à la médecine de ce leader autoritaire. 

De plus, le gouvernement de la CAQ déteste rendre des comptes à la population.  Par exemple, elle manque de transparence en refusant de rendre publiques les données de la santé publique.  Également, la CAQ écarte l’idée de mettre en place une commission enquête publique indépendante sur le fiasco de la gestion des CHSLD durant la première vague.   Le ministre Jolin-Barrette a même proposé, la semaine dernière, que le Parlement devrait uniquement siéger de façon virtuelle même après la pandémie.  Cela ressemble à un régime autoritaire.  C’est rendu que ce gouvernement ne veut plus siéger au Parlement et répondre aux critiques de l’opposition. 

Subséquemment, depuis le début de cette pandémie, le gouvernement Legault est obsédé par une nouvelle idéologie, le sanitarisme.  Cela se définit comme une dérive sanitaire où tous les efforts du gouvernement sont mis dans la lutte contre le virus, et ce, sans se soucier des conséquences.  Depuis des mois, Québec nous impose des mesures sanitaires extrêmes (le confinement et le couvre-feu).  Malgré cela, on a le pire bilan en Amérique du Nord concernant le nombre de morts et de cas.  Alors, si le sanitarisme fonctionnait, on le saurait.  Le gouvernement ne parle jamais des conséquences de ses mesures folles : faillites, suicides, hausse des cas de santé mentale, hausse de la violence conjugale, etc.  Ce premier ministre est en train de tout saccager la société au nom d’une idéologie malsaine et inefficace. 

En conclusion, lorsque cette crise sanitaire sera terminée, ce gouvernement autoritaire et idéologue vont devoir répondre de ses actes et payer pour avoir saccagé la société québécoise.  Le 1er octobre 2018, les Québécois pensaient avoir élu un gouvernement qui allait relancer le Québec.  Ils ont eu droit à une administration autoritaire, arrogance, méprisante et incompétente.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Simon Leduc

Opinion | François Legault, menteur?

Depuis maintenant un an, François Legault dirige le Québec avec une main de fer.   Ce dernier gouverne par décret sans se soucier de l’opposition.  Jamais