• partager
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

O’Toole demande aux libéraux de cesser d’envoyer des millions de dollars à une banque chinoise chaque année

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on reddit
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on reddit
Share on email

Le chef du Parti conservateur, Erin O’Toole, a adressé cette semaine une lettre au premier ministre Justin Trudeau pour demander au gouvernement fédéral de réduire les fonds versés à la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII), compte tenu de la persécution de Michael Kovrig et Michael Spavor par la Chine.

Le Canada doit verser ce mois-ci 40 millions de dollars à la banque dirigée par le gouvernement chinois.

“Lorsque l’AIIB a été proposée pour la première fois, elle a été critiquée par l’administration Obama, qui y voyait un outil politique que le gouvernement chinois utiliserait pour étendre son influence en Asie”, a écrit M. O’Toole.

“En outre, les préoccupations concernant les résultats de l’AIIB en matière d’environnement, les normes de travail et l’engagement général en faveur des droits de l’homme persistent à ce jour.”

O’Toole a également cité la diplomatie des otages de la Chine et son génocide en cours contre la minorité musulmane ouïghoure dans la région du Xinjiang comme une raison de mettre fin aux paiements.

Kovrig et Spavor sont actuellement jugés en Chine et les autorités chinoises refusent de laisser les diplomates canadiens et internationaux y accéder. Les deux Canadiens font face à diverses accusations de sécurité nationale, dont l’espionnage.

Selon la Presse canadienne, le gouvernement fédéral n’a pas encore confirmé si le paiement a été traité et remis à l’AIIB.

Au début du mois, la ministre des Finances, Chrystia Freeland, a indiqué que le Canada effectuerait ses deux derniers paiements à la banque cette année et en mars 2022.

“Nous devrions également envisager d’utiliser d’autres outils à notre disposition pour faire pression sur les autorités chinoises, comme nous retirer de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures […] interdire à Huawei de construire le réseau de télécommunications du Canada, et toute une série d’autres mesures”, a déclaré le député conservateur Michael Chong à ce sujet.

“Le fait que le gouvernement n’utilise pas ces outils à sa disposition indique qu’il n’a pas de plan pour répondre aux menaces de la Chine, il indique qu’il est naïf et équivoque.”

Lorsque la CIIB a été présentée pour la première fois par le gouvernement libéral en 2017, Trudeau s’est engagé à verser 256 millions de dollars de fonds publics au projet.

Pour en lire davantage:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on reddit
Reddit
Share on email
Email

Les nouvelles à ne pas manquer cette semaine

  • Vous aimeriez aussi
  • Nouvelles semblables
  • Autres articles de Fil de Presse TNC